Probiotiques définition : c’est quoi les probiotiques ?

Saviez-vous que nos intestins sont les gardiens de bonnes bactéries, qui participent chaque jour au fonctionnement optimal de notre organisme ? L’idée de bactéries saines et bénéfiques pour la santé pourrait sembler paradoxale… Aussi, nous vous dirons tout sur les probiotiques définition et propriétés au cours de cet article, afin de mieux stimuler la prolifération de ces “super-bactéries” !

En vérité, on peut simplement définir les probiotiques comme nos médicaments naturels ou “aliments” internes, pour préserver la santé intestinale. En effet, les probiotiques sont des micro-organismes qui facilitent le développement de bactéries qui assurent la protection de notre système digestif, ainsi que notre confort intestinal. Prêt pour notre guide sur les probiotiques définition, bienfaits, aliments riches en probiotiques et recommandations de suppléments ? Allons-y !

Eléments clés

  • Le terme de “flore intestinale” fait référence à un groupe de micro-organismes abrités par nos intestins ; à la fois pour les protéger, et les préserver des agressions extérieures. La flore est principalement composée de ce qu’on appelle la famille des “bactéries intestinales”. 
  • Les différents dommages causés à la flore intestinale peuvent être à l’origine de multiples affections de santé. Tels que des troubles gastro-intestinaux, symptômes de diarrhée, constipation ou maladies diverses.
  • Les probiotiques se définissent comme des “médicaments naturels” de l’organisme, qui nourrissent nos intestins de l’intérieur. C’est pourquoi il est essentiel de bien sélectionner ses sources de probiotiques, si besoin de renforcer sa flore intestinale.

Tout ce que vous devez savoir sur les probiotiques

Ces micro-organismes vivent en parfaite harmonie au sein de nos intestins, et favorisent notre confort intestinal. Cet “échange de bons procédés” entre les intestins et bactéries porte bien son nom : le “mutualisme”. Ainsi, les intestins abritent ses propres bactéries, qui le nourrissent “de l’intérieur”, en lui faisant bénéficier de l’ensemble de ses bienfaits.

Pour mieux comprendre le rôle et les propriétés de ces alliés santé et bien-être, entrons dans l’univers des probiotiques définition, et bienfaits.

Les aliments fermentés sont riches en bactéries bénéfiques pour notre organisme. (Source : Artfully: 125381450/ 123rf.com)

Probiotiques définition : qu’est-ce que sont les probiotiques ?

Les probiotiques se démarquent comme les aliments ou suppléments riches en micro-organismes bénéfiques pour l’organisme (il s’agit principalement de bactéries, et de champignons). Entre autres, notez que les probiotiques sont responsables de la qualité de la flore, du confort intestinal, et d’un état de bien-être général, en symbiose avec un bon système métabolique (1, 2).

A suivre, on vous explique tout sur les probiotiques définition, propriétés, bienfaits, aliments à teneur élevée et suppléments à privilégier.

Probiotiques définition : les bienfaits des probiotiques

Le manque de colonies de bactéries bénéfiques à l’organisme peut avoir un impact néfaste pour la santé ; et causer des troubles gastro-intestinaux, comme des symptômes et affections de santé plus générales.

En effet, les probiotiques sont responsables d’une flore intestinale équilibrée et d’un bon état de santé, en délivrant au sein de nos intestins une multiplicité de bactéries qui vont nourrir nos “bons” micro-organismes.

Sans plus attendre, retrouvez à suivre, un aperçu de l’ensemble des bienfaits des probiotiques pour votre santé et bien-être (2) :

Système et organes ciblés Propriétés et potentiels bienfaits
Système digestif Soulagement et prévention de la diarrhée causée par les antibiotiques (3, 4)
Effet préventif contre le risque d’infections intestinales (5)
Amélioration de la tolérance digestive (colon irritable ou maladie de Crohn) (6, 7)
Soulagement des symptômes de l’intolérance au lactose (8, 9)
Cerveau Amélioration des troubles de l’humeur, et autres troubles psychologiques (10) 
Coeur Prévention contre l’accumulation de mauvais cholestérol dans le sang (LDL)  (11) 
Diminution de la pression sanguine (12) 
Système immunitaire
Renforcement du système immunitaire (13, 14) 

Les probiotiques possèdent de multiples bienfaits pour la santé. Cependant, il est recommandé de les consommer sous la surveillance de votre médecin, afin d’adapter votre consommation à votre profil médical.

Probiotiques définition : les “bonnes” et les “mauvaises” bactéries

Certaines bactéries aux vertus bénéfiques pour l’organisme sont intégrées à des suppléments, ou aliments riches en probiotiques. Ces “bonnes” bactéries sont en lien avec l’ensemble des bienfaits des probiotiques pour la santé intestinale auparavant cités. Parmi ces “super-bactéries”, retrouvez (15, 16) :

  • Bifidobacterium
  • Lactobacillus 
  • Streptococcus thermophilus
  • Bacillus coagulans
  • E. coli (non pathogène)

Cependant, toutes les bactéries ne sont pas bonnes pour l’organisme. A l’inverse, certaines bactéries intestinales néfastes pour l’organisme, peuvent causer divers troubles de santé, voire être à l’origine de maladies graves… et ne doivent pas être confondues avec les probiotiques. Parmi les bactéries qui peuvent porter préjudice à notre santé, flore et confort intestinal, retrouvez principalement :

  • E. coli hémolytique
  • Clostridium perfringens
  • Campylobacter
  • Listeria

Ces “mauvaises” bactéries ont plusieurs origines possibles : elles peuvent être le fruit d’aliments sales, mal lavés ou conservés. Ou tout simplement provenir de la saleté de vos mains, couverts ou ustensiles de cuisine.

Le kéfir est un produit laitier similaire à du yaourt liquide. Il est le fruit d’une fermentation de champignons et bactéries (levures et Lactobacillus). (Source : Madeleinesteinbach: 83825649/ 123rf.com)

Probiotiques définition : les aliments riches en probiotiques

Les aliments riches en probiotiques ont le pouvoir de stimuler le développement, la prolifération et la diversité de “bonnes” bactéries intestinales, au sein de l’organisme.

Gardez à l’esprit, que de nombreux aliments courants sont sources de probiotiques, tels que les yaourts ou cornichons marinés. De nombreuses autres préparations moins connues, et plus “exotiques”, sauront également combler vos apports en probiotiques, tels que (17, 18, 19) :

  • Kéfir de lait : un produit laitier assez similaire à du yaourt.
  • Thé Kombucha : thé vert ou noir fermentés à base de disques SCOBY (acronyme anglais de colonies symbiotiques de bactéries et levures).
  • Natto : graines de soja fermentées.
  • Tempeh : préparation à base de soja fermenté, sous forme de gâteau.
  • Choucroute : plat à base de chou fermenté.
  • Miso : une pâte de soja fermentée avec du riz, sel ou oignon.
  • Attention ! Une fois pasteurisés ou marinés, les aliments perdent généralement leur teneur en probiotiques, car les bactéries sont détruites au cours de ces processus de fermentation.

Si jamais vous préparez des aliments riches en probiotiques “fait maison” : assurez-vous de suivre scrupuleusement les différents étapes, afin de ne pas infecter les aliments de mauvaises bactéries, au cours de votre processus de fermentation.

Probiotiques définition : quelle différence entre probiotiques et prébiotiques ?

Les probiotiques définissent des micro-organismes “vivants”, issus des aliments ou suppléments, qui favorisent la croissance et prolifération des bactéries, afin de conserver un microbiote intestinal équilibré.

En parallèle, les prébiotiques sont à proprement parler les “aliments” qui vont nourrir les intestins, pour leur permettre de tirer parti des “bonnes” bactéries.

Les prébiotiques sont le plus souvent des fibres alimentaires non assimilées au sein du tube digestif, et qui vont atteindre leur zone d’action au sein du gros intestin quasiment intact. Les prébiotiques les plus fréquents sont les suivants (18, 19) :

  • Amidons résistants : le plus souvent issus de l’avoine et bananes vertes.
  • Inuline : à retrouver dans l’ail, les oignons, poireaux, asperges, ananas, mais aussi dans l’agave, ou le blé.
  • Pectine : naturellement présente dans les carottes, haricots, pommes, prunes, mûres, myrtilles et raisins.
  • Oligofructosaccharides : en fortes quantités dans l’ail, ainsi que les oignons, poireaux, artichauts, navets et asperges.
  • Bêta-glucanes : présents dans la levure de bière, l’orge, l’avoine et les champignons.
  • Galacto-oligosaccharides : omniprésents au sein du lait maternel.
Les aliments riches en probiotiques permettent de stimuler la croissance et la diversité des “bonnes” bactéries pour l’organisme. (Source : Štpánek: 41571287/ 123rf.com)

Qui ne devrait pas consommer de probiotiques ?

Il est vrai que les probiotiques présentent d’innombrables bienfaits, autant pour le confort intestinal, qu’afin de préserver un bon état de santé général. Cependant, les probiotiques peuvent tout autant présenter quelques inconvénients, en fonction du profil médical de chacun. Aussi, les personnes qui souffrent des affections de santé suivantes devraient éviter de consommer des probiotiques. En particulier en cas de :

  • Immuno-suppresseurs (ou immuno-dépresseurs) : soit les individus qui pour des raisons diverses, ont de faibles défenses immunitaires. Les patients atteints du virus VIH ou de maladies auto-immunes, comme le lupus, polyarthrite rhumatoïde ou sclérose en plaques, voient généralement leur système immunitaire affaibli par la maladie.
  • Bébés et enfants : les probiotiques ne sont pas recommandés pour les plus jeunes, et ne doivent jamais être administrés aux mineurs – hormis sur prescription spéciale de leur pédiatre référent.
  • Femmes enceintes et séniors : même si les probiotiques sont souvent recommandés pour ces catégories de personnes, attention ! Ils sont à consommer sous surveillance médicale, uniquement.

Probiotiques définition : Conseils pour choisir les meilleurs suppléments

Si vous recherchez les probiotiques les plus adaptés à vos attentes et à votre profil médical, alors il est capital de suivre quelques critères de sélection précis. C’est pourquoi nous avons listé quelques conseils pour vous accompagner dans votre choix de suppléments. Portez votre attention sur les paramètres suivants.

Misez sur la quantité d’unités de formation de colonies des probiotiques (UFC)

Les unités de formation de colonies définissent la quantité de bactéries “vivantes” qui vont intégrer les probiotiques.

De préférence, donnez la part belle aux probiotiques qui contiennent en moyenne entre cent et un milliard d’UFC (20). En effet, cette valeur moyenne vous garantit, en combinaison avec les facteurs précédemment cités, de tirer un maximum profit des probiotiques et d’optimiser leur taux d’absorption au sein de leur zone d’action.

Le natto est une préparation dérivée de la fermentation des graines de soja, plus particulièrement grâce à la bactérie Bacillus subtilis. (Source : Kps1234: 83963079/ 123rf.com)

Privilégiez les suppléments probiotiques avec enrobage entérique

Il s’agit ici d’un type d’enrobage qui permet aux suppléments d’être recouverts d’une “barrière” de protection, et vous prémunir contre tout risque d’acidité gastrique. C’est ainsi que les “bonnes” bactéries sont transportées sans risque vers l’intestin. Ils bénéficient alors d’une actions bénéfique optimale pour la flore, et le confort intestinal. Ce processus porte le nom d’enrobage entérique.

Enfin, cette couche protectrice favorise aussi la survie des souches bactériennes, lorsque celles-ci font face à des agressions extérieures – et ce, depuis leur sortie d’usine, jusqu’à leur assimilation par vos intestins.

Attention à la validité et conservation des suppléments probiotiques

Les probiotiques sont des suppléments qui peuvent être affectés par de nombreux facteurs d’agressions extérieures. Ainsi, il est essentiel de respecter certaines recommandations d’usage, à savoir :

  • Si vous conservez votre supplément au réfrigérateur, veillez à ce que la température de conservation soit respectée. Autant durant le transport, que la période de stockage de votre supplément en probiotiques
  • Attention à toujours respecter les dates de validité de vos compléments
  • Suivez scrupuleusement les recommandations fournies par la fabricant
  • Privilégiez les suppléments de qualité, marque spécialisée et source sure
Les probiotiques sont des micro-organismes vivants au sein de nos intestins, principalement des bactéries intestinales, qui sont riches en bienfaits pour la flore intestinale et colon. (Source : Suria: 112409558/ 123rf.com)

Vérifiez la compatibilité des supplément probiotiques avec votre régime

Avant de vous procurer un supplément en probiotiques, il est essentiel de vous interroger sur son adaptabilité à votre régime alimentaire et mode de vie.

Si jamais vous souffrez d’allergies ou intolérances alimentaires, consultez systématiquement avant toute prise de nouveaux suppléments. Seul votre spécialiste de santé référent, saura vous conseiller le supplément adapté à votre propre profil médical.

Les suppléments en probiotiques sont adaptés à tout régime alimentaire ; y compris végétarien ou végan, car ils ne contiennent généralement aucuns ingrédients d’origine animale. Attention cependant aux capsules des suppléments, parfois composées de gélatine animale.

En conclusion

Les micro-organismes sont abrités sereinement par nos intestins, et participent grandement à notre confort intestinal quotidien. Ils se démarquent comme vos meilleurs alliés si jamais vous avez ds symptômes chroniques de troubles gastro-intestinaux, de la constipation à la diarrhée. Misez sur les probiotiques pour soulager vos maux intestinaux, et retrouvez une flore intestinale saine et équilibrée.

Enfin, prenez conseil auprès de votre médecin référent, afin de mieux cibler l’utilisation des probiotiques selon vos besoins, et profil médical. Misez sur une supplémentation de qualité, afin de tirer le meilleur parti des probiotiques… pour une flore saine, et un bien-être intestinal retrouvé !

Maintenant que avez plus d’informations sur les probiotiques définition et propriétés, n’hésitez pas à bénéficier de tous leurs bienfaits. Enfin, laissez-nous votre avis en commentaire ; et partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux pour leur faire découvrir, merci !

Références (20)

1. Katherine Zeratsky RD. Probióticos y prebióticos: lo que debes saber [Internet]. Mayo Clinic. Mayo Foundation for Medical Education and Research; 2018.
Source

2. Shreiner AB, Kao JY, Young VB. The gut microbiome in health and in disease. Current Opinion in Gastroenterology. 2015;31(1):69–75.
Source

3. Goldenberg JZ, Lytvyn L, Steurich J, Parkin P, Mahant S, Johnston BC. Probiotics for the prevention of pediatric antibiotic-associated diarrhea. Cochrane Database Syst Rev. 2015;(12):CD004827.
Source

4. Hempel S, Newberry SJ, Maher AR, Wang Z, Miles JNV, Shanman R, et al. Probiotics for the prevention and treatment of antibiotic-associated diarrhea: a systematic review and meta-analysis: A systematic review and meta-analysis. JAMA. 2012;307(18):1959–69.
Source

5. Sullivan A, Nord CE. The place of probiotics in human intestinal infections. Int J Antimicrob Agents. 2002;20(5):313–9.
Source

6. Rahimi R, Nikfar S, Rahimi F, Elahi B, Derakhshani S, Vafaie M, et al. A meta-analysis on the efficacy of probiotics for maintenance of remission and prevention of clinical and endoscopic relapse in Crohn’s disease. Dig Dis Sci. 2008;53(9):2524–31.
Source

7. Moayyedi P, Ford AC, Talley NJ, Cremonini F, Foxx-Orenstein AE, Brandt LJ, et al. The efficacy of probiotics in the treatment of irritable bowel syndrome: a systematic review. Gut. 2010;59(3):325–32
Source

8. Oak SJ, Jha R. The effects of probiotics in lactose intolerance: A systematic review. Critical Reviews in Food Science and Nutrition. 2018;59(11):1675–83.
Source

9. Vitellio P, Celano G, Bonfrate L, Gobbetti M, Portincasa P, Angelis MD. Effects of Bifidobacterium longum and Lactobacillus rhamnosus on Gut Microbiota in Patients with Lactose Intolerance and Persisting Functional Gastrointestinal Symptoms: A Randomised, Double-Blind, Cross-Over Study. Nutrients. 2019;11(4):886.
Source

10. Wang H, Lee I-S, Braun C, Enck P. Effect of probiotics on central nervous system functions in animals and humans: A systematic review. J Neurogastroenterol Motil. 2016;22(4):589–605.
Source

11. vAgerholm-Larsen L, Bell ML, Grunwald GK, Astrup A. The effect of a probiotic milk product on plasma cholesterol: a meta-analysis of short-term intervention studies. Eur J Clin Nutr. 2000;54(11):856–60.
Source

12. Khalesi S, Sun J, Buys N, Jayasinghe R. Effect of probiotics on blood pressure: a systematic review and meta-analysis of randomized, controlled trials. Hypertension. 2014;64(4):897–903.
Source

13. Resta-Lenert S, Barrett KE. Live probiotics protect intestinal epithelial cells from the effects of infection with enteroinvasive Escherichia coli (EIEC). Gut. 2003;52(7):988–97.
Source

14. Hao Q, Dong BR, Wu T. Probiotics for preventing acute upper respiratory tract infections. Cochrane Database Syst Rev. 2015;(2):CD006895.
Source

15. Fijan S. Microorganisms with Claimed Probiotic Properties: An Overview of Recent Literature. [Internet] International Journal of Environmental Research and Public Health. 2014;11(5):4745–67.
Source

16. Mario G., Fanny A., Composición y Funciones de la Flora Bacteriana Intestinal. Repertorio de Medicina y Cirugía. 2011.
Source

17. Foods With Probiotics That Help Digestion [Internet]. WebMD. 2020.
Source

18. Creus EG. Alimentos prebióticos y probióticos. [Internet] Offarm. 2004;23(5):90–8.
Source

19. Eva C. Alimentos prebióticos y probióticos [Internet]. Elsevier. 2004.
Source

20. Antonieta G., Ramon B. Probióticos. Farmacia Profesional. 2017.
Source

Site officiel
Katherine Zeratsky RD. Probióticos y prebióticos: lo que debes saber [Internet]. Mayo Clinic. Mayo Foundation for Medical Education and Research; 2018.
Go to source
Article scientifique
Shreiner AB, Kao JY, Young VB. The gut microbiome in health and in disease. Current Opinion in Gastroenterology. 2015;31(1):69–75.
Go to source
Expérimentation humaine
Goldenberg JZ, Lytvyn L, Steurich J, Parkin P, Mahant S, Johnston BC. Probiotics for the prevention of pediatric antibiotic-associated diarrhea. Cochrane Database Syst Rev. 2015;(12):CD004827.
Go to source
Examen systématique et méta-analyse
Hempel S, Newberry SJ, Maher AR, Wang Z, Miles JNV, Shanman R, et al. Probiotics for the prevention and treatment of antibiotic-associated diarrhea: a systematic review and meta-analysis: A systematic review and meta-analysis. JAMA. 2012;307(18):1959–69.
Go to source
Article scientifique
Sullivan A, Nord CE. The place of probiotics in human intestinal infections. Int J Antimicrob Agents. 2002;20(5):313–9.
Go to source
Méta-analyse
Rahimi R, Nikfar S, Rahimi F, Elahi B, Derakhshani S, Vafaie M, et al. A meta-analysis on the efficacy of probiotics for maintenance of remission and prevention of clinical and endoscopic relapse in Crohn’s disease. Dig Dis Sci. 2008;53(9):2524–31.
Go to source
Revue systématique
Moayyedi P, Ford AC, Talley NJ, Cremonini F, Foxx-Orenstein AE, Brandt LJ, et al. The efficacy of probiotics in the treatment of irritable bowel syndrome: a systematic review. Gut. 2010;59(3):325–32
Go to source
Revue systématique
Oak SJ, Jha R. The effects of probiotics in lactose intolerance: A systematic review. Critical Reviews in Food Science and Nutrition. 2018;59(11):1675–83.
Go to source
Expérimentation humaine
Vitellio P, Celano G, Bonfrate L, Gobbetti M, Portincasa P, Angelis MD. Effects of Bifidobacterium longum and Lactobacillus rhamnosus on Gut Microbiota in Patients with Lactose Intolerance and Persisting Functional Gastrointestinal Symptoms: A Randomised, Double-Blind, Cross-Over Study. Nutrients. 2019;11(4):886.
Go to source
Revue systématique
Wang H, Lee I-S, Braun C, Enck P. Effect of probiotics on central nervous system functions in animals and humans: A systematic review. J Neurogastroenterol Motil. 2016;22(4):589–605.
Go to source
Méta-analyse
vAgerholm-Larsen L, Bell ML, Grunwald GK, Astrup A. The effect of a probiotic milk product on plasma cholesterol: a meta-analysis of short-term intervention studies. Eur J Clin Nutr. 2000;54(11):856–60.
Go to source
Examen systématique et la méta-analyse
Khalesi S, Sun J, Buys N, Jayasinghe R. Effect of probiotics on blood pressure: a systematic review and meta-analysis of randomized, controlled trials. Hypertension. 2014;64(4):897–903.
Go to source
Étude in vitro
Resta-Lenert S, Barrett KE. Live probiotics protect intestinal epithelial cells from the effects of infection with enteroinvasive Escherichia coli (EIEC). Gut. 2003;52(7):988–97.
Go to source
Article scientifique
Hao Q, Dong BR, Wu T. Probiotics for preventing acute upper respiratory tract infections. Cochrane Database Syst Rev. 2015;(2):CD006895.
Go to source
Examen systématique
Fijan S. Microorganisms with Claimed Probiotic Properties: An Overview of Recent Literature. [Internet] International Journal of Environmental Research and Public Health. 2014;11(5):4745–67.
Go to source
Article scientifique
Mario G., Fanny A., Composición y Funciones de la Flora Bacteriana Intestinal. Repertorio de Medicina y Cirugía. 2011.
Go to source
Site officiel
Foods With Probiotics That Help Digestion [Internet]. WebMD. 2020.
Go to source
Article scientifique
Creus EG. Alimentos prebióticos y probióticos. [Internet] Offarm. 2004;23(5):90–8.
Go to source
Article scientifique
Eva C. Alimentos prebióticos y probióticos [Internet]. Elsevier. 2004.
Go to source
Article scientifique
Antonieta G., Ramon B. Probióticos. Farmacia Profesional. 2017.
Go to source
This entry was posted in Blog and tagged .