Médicament constipation : conseils pour booster leur efficacité

Vous connaissez forcément les traitements pour réguler le transit… Pourquoi ? Car le médicament constipation est simplement l’un des plus répandus sur le marché des suppléments ! Rien de surprenant, quand on sait que la constipation touche jusqu’à 35 % des français. En tête de lice, les femmes, mais aussi les personnes sédentaires ou à l’alimentation déséquilibrée ; qui consomment peu de fibres ou ne boivent pas suffisamment d’eau, au cours de la journée (1).

De simples changements dans ses habitudes alimentaires et mode de vie, peuvent suffire à réguler le transit. Cela dit, il arrive souvent que le médicament constipation soit finalement la seule solution efficace. Néanmoins, une autre alternative s’impose grâce à la supplémentation, comme la vitamine liposomale B12 Sundt Nutrition. En effet, une carence en ce nutriment peut être à l’origine de symptômes de constipation. Les suppléments permettent ainsi de retrouver un transit sain et régulier (2).

Eléments clés

  • Les déséquilibres du transit sont devenus si fréquents, que le médicament constipation est l’un des plus vendus à ce jour. Il arrive que les symptômes de constipation disparaissent en changeant ces mauvaises habitudes ; cela dit, il est souvent nécessaire de recourir aux laxatifs.
  • Quatre différents types de médicaments contre la constipation se démarquent sur le marché : les agents osmotiques, laxatifs stimulants, formateurs de masse et les lubrifiants émollients. Notez que les formateurs de masse sont principalement composés de fibres insolubles.
  • Il existe différents types de médicament constipation, dont certains sont délivrés sur ordonnance, d’autres en vente libre. Cela dit, il est indiqué d’avoir recours aux laxatifs sous surveillance médicale, pour un usage responsable. Enfin, les suppléments ont le double avantage de soulager la constipation, tout en boostant les taux de nutriments en parallèle.

Tout ce que vous devez savoir sur le médicament constipation

Quand on pense médicament constipation, on fait immédiatement le lien avec leur appellation populaire de laxatifs. Qu’ils soient en vente libre ou sur ordonnance, les laxatifs ont des principes actifs variables. Dans ce tableau, voici un aperçu de leurs principales caractéristiques (1, 3, 4, 5).

Médicament constipationCaractéristiques Principes actifs
Osmotiques Hydratation des selles, l’eau ramollit les masses et favorise leur élimination.Polyéthylène glycol (PEG), lait de magnésie, lactulose.
Stimulants Ils interviennent directement sur la stimulation des contractions intestinales.Bisacodyl, aloè vera, huile de ricin, cascara, sennosides.
Formateurs de masse Suppléments en fibres solubles. Consommés avec de l’eau, ils augmentent le volume des selles, pour ensuite former une masse plus facile à évacuer. Ispaghul ou psyllium blond (Plantago ovata), méthylcellulose.
Lubrifiants et émollients Action lubrifiante des selles. Mélange de graisse et eau, qui les rend plus lisses, et faciles à évacuer. Paraffine, glycérine. 

Comment prendre un médicament constipation ?

De fait, il arrive fréquemment que les troubles de constipation disparaissent, suite à la modification de ses habitudes alimentaires. En effet, adopter une alimentation riche en fibres solubles, et pratiquer une activité physique régulière, s’avèrent des solutions probantes contre la constipation. Cela dit, le transit peut mettre jusqu’à un mois à s’équilibrer. Auquel cas, la prise d’un laxatif est un geste essentiel, en cas de (6) :

  • Impaction fécale. Soit une accumulation de masses fécales au niveau du rectum, impossibles à évacuer.
  • Constipation ou transit douloureux, à la suite d’une intervention chirurgicale ou pathologie.
  • Durant la grossesse ou allaitement, en cas de déséquilibre du transit.
  • Au cours d’un traitement, qui ne peut être stoppé ponctuellement.
  • En cas de pathologies qui empêchent les contractions intestinales.
  • Pour la préparation à une intervention, ou à des tests de diagnostic.
Le médicament constipation est très plébiscité, notamment car les problèmes de transit touchent un large pourcentage de la population. (Source : Mclean: sss9ughsipw/ Unsplash.com)

Médicament constipation : c’est quoi les laxatifs osmotiques ? 

L’action des agents osmotiques est similaire à une forme de rétention d’eau, au sein de l’intestin. Ils sont efficaces uniquement si utilisés conjointement à une consommation d’eau suffisante. Ils peuvent agir immédiatement ou sous 3 jours. Enfin, certains patients présentent des ballonnements ou douleurs abdominales suite à la prise (5).

Médicament constipation : qu’est-ce que les laxatifs formateurs de masse ?

Au même titre que les osmotiques, les laxatifs formateurs de masse peuvent mettre plusieurs jours à agir. Raison pour laquelle, ils ne sont pas forcément adaptés aux patients à la recherche d’un soulagement immédiat.

De plus, il est nécessaire de les consommer avec beaucoup d’eau ; et leurs effets indésirables sont principalement dus à la fermentation des fibres, soit des ballonnements, gazs et flatulences principalement (5)

Médicament constipation : comment fonctionnent les laxatifs stimulants ?

Le principale des laxatifs stimulant diffère des précédents. En effet, les stimulants vont directement activer les selles grâce aux mouvements péristaltiques, tout en diminuant la réabsorption de liquides. Par voie orale, les stimulants agissent au bout de 6 à 12 heures, en moyenne.

Leur action est beaucoup plus rapide, quasi immédiate par voie rectale – soit entre 20 et 60 maximum. Ils peuvent être à l’origine de crampes abdominales. Enfin, les laxatifs stimulants sont les plus indiqués, si jamais les osmotiques ou formateurs de masse ne font pas effet (5).

En définitive, il existe 4 principaux groupes de médicament constipation, à savoir : les agents osmotiques, laxatifs stimulants, formateurs de masse et lubrifiants émollients. (Source : Messina: kfjkpei6lgc/ Unsplash.com)

Médicament constipation : comment ça marche les laxatifs émollients ?

Les laxatifs lubrifiants émollients, tant qu’à eux, vont ramollir la masse afin d’équilibrer le transit, et favoriser l’évacuation en humidifiant les selles. Il s’agit du type de laxatif le plus utilisé en cas de constipation chronique ; avec des effets notoires, 2 à 3 jours après la prise environ. Cependant, ils ne sont pas conseillés aux personnes âgées, ni aux enfants de moins de 6 ans (5).

Autres médicaments constipation  

Enfin, certains médicaments, sans être pour autant des laxatifs, ont tendant à favoriser l’élimination. Tels que le linaclotide et prucalopride, administrés en traitement contre le syndrome du côlon irritable (1).

Quels sont les effets secondaires des médicaments constipation ? 

Tout d’abord, rappelons que les laxatifs devraient toujours être considérés comme la dernière “option de secours”. En effet, une alimentation riche en fibres, une consommation d’eau suffisante et une activité physique régulière, doivent généralement suffire à réguler le transit intestinal. Cela dit, si le recours aux laxatifs est nécessaire, respectez ces recommandations d’usage, pour éviter les effets secondaires (3) :

  • Interactions médicamenteuses. Attention aux laxatifs qui pourraient interagir avec votre traitement en cours. Parlez-en avec votre médecin.
  • Troubles de santé. Si la constipation intervient suite à une appendicite ou occlusion intestinale, l’usage de laxatifs est fortement contre-indiqué.
  • Dosage. Ne pas dépasser les doses prescrites par votre médecin ; ni la durée du traitement, au risque de nuire à la santé de votre côlon.
  • Enfants et femmes enceintes. Les laxatifs ne pas pas indiqués pour les enfants de moins de 6 ans, sauf exception. Pour les femmes enceintes, les laxatifs stimulants sont les seuls à éviter.
  • Période d’allaitement. Les principes actifs de certains laxatifs peuvent avoir un impact sur le lait maternel, consultez votre médecin en amont.
Consultez votre médecin avant toute prise de médicament constipation, pour optimiser les bienfaits et éviter tous effets secondaires. (Source : Dolgachov: 38675078/ 123rf.com)

Est-ce que les suppléments peuvent remplacer un médicament constipation ?

De fait, il est fréquent que les suppléments suffisent à soulager les symptômes de constipation. Notamment les suppléments de probiotiques liposomaux, qui permettent de reconstituer le microbiote grâce aux bactéries intestinales (7).

De plus, il a été démontré que la carence en vitamine B12 pouvait être source de constipation. Ainsi, les suppléments de vitamine B12 liposomale Sundt se révèlent parfaitement indiqués pour éviter les désagréments causés par le manque de nutriment (8).

Enfin, les suppléments de fibres solubles, tel que le psyllium, sont reconnus pour leur efficacité contre la constipation. En effet, ce prébiotique (et non probiotique), nourrit les micro-organismes de la flore ; ce qui facilite la prolifération des bactéries dans le côlon (9).


En conclusion 

De fait, la constipation s’impose comme un trouble digestif très commun ; qui affecte plus du tiers de la population française. Raison pour laquelle les laxatifs se démarquent comme le médicament constipation en tête de lice en pharmacie. Ils se répartissent en diverses catégories – en fonction des symptômes, principes actifs, rapidité d’action et effets recherchés.

Enfin, consommer plus de fibres, boire davantage d’eau et pratiquer une activité physique régulière sont des remèdes naturels efficaces contre la constipation. Mais ils peuvent ne pas suffire. Auquel cas, optez pour un médicament constipation, sous la surveillance de votre médecin. Ou misez sur les suppléments de probiotiques ou de vitamine B12 liposomale Sundt… Et dites adieu à vos problèmes de transit !

Notre article “médicament constipation” vous a plu ? Alors, n’hésitez pas à nous laisser votre avis. Enfin, partagez ce guide sur les réseaux, merci !

Références(9)

  1. Moreno García A. Estreñimiento [Internet]. Saludigestivo. 2020 [cited 2 November 2020].
  2. Vitamina B-12 – familydoctor.org [Internet]. familydoctor.org. 2020 [cited 2 November 2020].
  3. Laxantes de venta libre para tratar el estreñimiento: Úsalos con precaución [Internet]. Mayo Clinic. 2017 [cited 2 November 2020].
  4. Laxantes osmóticos y estimulantes para el tratamiento del estreñimiento en niños [Internet] Cochrane Library. 2016 [cited 2 November 2020].
  5. Tipos de laxantes y presentaciones [Internet]. Euskadi.eus. 2015 [cited 2 November 2020].
  6. Estreñimiento y laxantes: actualización [Internet]. Departamento de Salud del Gobierno Vasco; 2015 [cited 3 November 2020].
  7. Dimidi E, Christodoulides S, Scott SM, Whelan K. Mechanisms of Action of Probiotics and the Gastrointestinal Microbiota on Gut Motility and Constipation. Adv Nutr. 2017;8 (3):484-494. 2017 May 15 [cited 4 November 2020].
  8. Araya Q Felipe, Arias S Helga, Hernández Miguel, Inostroza Úrsula, Urzúa María José. Efectividad de la administración oral versus intramuscular de vitamina B12 en pacientes con deficiencia: revisión sistemática. Rev. chil. nutr. [Internet]. 2016 jun [citado 2020 Nov 4]; 43(2): 180-187.
  9. Remes-Troche J, Gómez-Escudero O. Tratamiento farmacológico del síndrome de intestino irritable: revisión técnica [Internet]. Rev Gastroenterol Mex, Vol. 75, Núm. 1, 2010; 2010 [cited 4 November 2020].
Précédent Usages et effets du collagène hydrolysé Suivant Vitamine E bienfaits pour la santé, et beauté de la peau
Site officiel
Moreno García A. Estreñimiento [Internet]. Saludigestivo. 2020 [cited 2 November 2020].
Aller à la source
Site officiel
Vitamina B-12 – familydoctor.org [Internet]. familydoctor.org. 2020 [cited 2 November 2020].
Aller à la source
Site officiel
Laxantes de venta libre para tratar el estreñimiento: Úsalos con precaución [Internet]. Mayo Clinic. 2017 [cited 2 November 2020].
Aller à la source
Bibliothèque Cochcrane
Laxantes osmóticos y estimulantes para el tratamiento del estreñimiento en niños [Internet] Cochrane Library. 2016 [cited 2 November 2020].
Aller à la source
Document officiel
Tipos de laxantes y presentaciones [Internet]. Euskadi.eus. 2015 [cited 2 November 2020].
Aller à la source
Document officiel
Estreñimiento y laxantes: actualización [Internet]. Departamento de Salud del Gobierno Vasco; 2015 [cited 3 November 2020].
Aller à la source
Article scientifique
Dimidi E, Christodoulides S, Scott SM, Whelan K. Mechanisms of Action of Probiotics and the Gastrointestinal Microbiota on Gut Motility and Constipation. Adv Nutr. 2017;8 (3):484-494. 2017 May 15 [cited 4 November 2020].
Aller à la source
Examen systématique
Araya Q Felipe, Arias S Helga, Hernández Miguel, Inostroza Úrsula, Urzúa María José. Efectividad de la administración oral versus intramuscular de vitamina B12 en pacientes con deficiencia: revisión sistemática. Rev. chil. nutr. [Internet]. 2016 jun [citado 2020 Nov 4]; 43(2): 180-187.
Aller à la source
Article scientifique
Remes-Troche J, Gómez-Escudero O. Tratamiento farmacológico del síndrome de intestino irritable: revisión técnica [Internet]. Rev Gastroenterol Mex, Vol. 75, Núm. 1, 2010; 2010 [cited 4 November 2020].
Aller à la source