Le rôle du fer, pour une santé de fer

Saviez-vous que le fer est partout, tout autour de nous dans l’univers ? En effet, peu de gens soupçonnent que le fer se retrouve jusqu’au ciel, dans le soleil mais aussi de nombreuses étoiles (1). Etonnant, non ? Incroyable, mais vrai ! Cela dit, notre guide va davantage s’orienter sur le fer comme nutriment, ses apports journaliers et les sources de fer au sein de notre alimentation. Alors, quel est le rôle du fer ?

Tout d’abord, le fer est un nutriment indispensable pour transporter l’oxygène au sein de l’organisme. De fait, si les taux de fer sont faibles, le corps ne peut produire suffisamment d’hémoglobine, et les taux de globules rouges dans le sang sont en baisse. Moins de globules rouges signifie moins d’oxygène véhiculé jusqu’aux organes, accompagné de faiblesse généralisée – voire plus grave. C’est pourquoi nous avons crée un guide dédié au rôle clé du fer… pour garder une santé de fer !

Eléments clés

  • Le corps humain a besoin de fer autant durant la croissance, que pour renforcer ses défenses et pratiquer des activités, chaque jour de l’année. Le fer nous sert à la fois à lutter contre le risque infectieux, et les sensations de fatigue face à l’effort physique, ou intellectuel au travail.
  • En vérité, la carence en fer concerne pas moins de 30% de la population mondiale ! Les apports en fer peuvent être comblés via l’alimentation ; cela dit, si votre régime ou mode de vie ne vous permet pas de conserver des taux stables : optez pour les compléments de fer liposomal Sundt Nutrition !
  • Vous ne connaissez pas encore la technologie liposomale ? Avec l’aval de la communauté scientifique, les liposomes s’adaptent à tout régime alimentaire et augmentent la biodisponibilité des suppléments. Enfin, les suppléments Sundt associent le fer et la vitamine C, pour booster son absorption par l’organisme. Tentez l’expérience du fer liposomal !

Tout ce que vous devez savoir sur le rôle clé du fer

Connaissez-vous l’étendue des propriétés du fer ? Et, savez-vous pourquoi ce minéral est indispensable pour l’être humain ? En effet, conserver des niveaux de fer stables est garant d’un bon état de santé général, tandis que la carence en fer est des plus néfastes. Au cours de la prochain section, on répond à toutes vos questions sur le rôle clé de ce nutriment pour la santé.

Qu’est-ce que le fer dans le sang ?

Le fer se révèle être un minéral essentiel pour maintenir une croissance saine, ainsi qu’un bon fonctionnement général de nos fonctions vitales. Le corps humain a recours au fer pour la production de l’hémoglobine, une protéine qui compose les globules rouges, et contribue au transport de l’oxygène depuis les poumons, vers d’autres organes (2, 3).

En fonction le leur sexe ou âge, les adultes ont des besoins en fer variables :

  • Une femme adulte en âge de procréer, requiert des apports journaliers équivalents à 18 mg de fer par jour, environ.
  • Un homme adulte aura besoin d’à peu près 9 mg par jour de fer.
Le corps humain a besoin de fer pour une croissance saine et équilibrée. (Source : Bertolli: 38611840/ 123rf.com)

Quels sont les bienfaits du fer au sein du corps humain ?

Tout d’abord, le fer est un minéral polyvalent, qui multiplie les rôles à jouer pour la santé de différents organes, et systèmes de l’organisme. Voici un aperçu des ses principales fonctions. Prenez note (4, 5, 6) !

  • Transport d’oxygène. Le fer transporte l’oxygène depuis les poumons, jusqu’aux autres organes et tissus.
  • Processus cellulaires. Au-delà de son rôle clé pour transporter l’oxygène, le fer est également essentiel pour la synthèse de substances essentielles à notre vitalité, et bien-être quotidien.
  • Système immunitaire. Pour un fonctionnement optimal de nos défenses immunitaires, le corps a besoin de niveaux de fer stables au quotidien.
  • Niveaux d’énergie. Le fer intervient également lors de nombreux processus chimiques internes, et plus particulièrement ceux qui régentent nos niveaux d’énergie.

Saviez-vous que la prévention du risque d’anémie, grâce à des taux de globules rouges stables, est le fruit d’une coopération optimale entre les fonctions rénales, la moelle osseuse et les apports en nutriments ?

Quel est l’apport journalier recommandé en fer ?

Les spécialistes de l’Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), ont établi des apports journaliers recommandés en fer, en fonction de chaque tranche d’âge ou période de vie. Voici les chiffres en détails ci-contre (7) :

Age Etape Hommes
Milligrammes fer/jour
Femmes
Milligrammes fer/jour
0-6 mois   4,3 4,3
7 mois à 5 ans   8 8
6-9 ans   10 10
10-13 ans   11 15
14-19 ans   11 15
20-29 ans   9,1 18
30-39 ans   9,1 18
40-49 ans   9,1 18
50-59 ans   9,1 15
60-69 ans   9,1 9
Plus de 70 ans   9,1 9
  Grossesse   27
  Allaitement   15

Quelles sont les conséquences du manque de fer ?

En premier lieu, des taux de fer trop faibles peuvent être à l’origine de carence en ce nutriment, et provoquer une anémie. Soit une chute du nombre de globules rouges, causée par de faibles quantités d’hémoglobine (8, 9, 10).

L’anémie ferriprive est un trouble de santé qui peut en engendrer d’autres, et se manifeste généralement par les symptômes suivants :

Faiblesse

En vérité, il s’agit ici de l’un des tout premiers symptômes de l’anémie : une sensation de fatigue extrême, et faiblesse généralisée.

Manque de force face à l’effort

En effet, le manque de fer induit un état de faiblesse face à l’effort physique.

Paleur

La carence en fer se manifeste physiquement par une peau plus pâle.

Infections respiratoires

Manquer de fer rend plus sujet aux infections, avec une prédisposition accrue aux infections respiratoires, notamment.

Affaiblissement du système immunitaire

Etant donné que des taux insuffisants de fer ont un impact sur les processus cellulaires, cela engendre une faiblesse générale des défenses immunitaires.

Complications durant la grossesse et l’accouchement

Attention ! La carence en fer a un impact néfaste sur la maman, et le futur bébé, avec un risque élevé de mort prématurée durant la grossesse, ou accouchement. De plus, bébé a des chances de souffrir d’un poids léger à la naissance, et de difficultés d’apprentissage.

Un des premiers symptômes du manque de fer est le sentiment de faiblesse généralisée, associée à une fatigue extrême. (Source : Melnyk: 115528001/ 123rf.com)

Qui peut développer une carence en fer ?

Le risque de manquer de fer est plus accru chez ceux qui ont de fortes pertes de sang (notamment chez les femmes aux règles abondantes). Ou ceux qui souffrent de malabsorption intestinale du fer. A suivre, voici les principaux facteurs de risque (11, 12) :

Végétariens, donneurs de sang et sportifs

Les végétariens et végans n’ont aucuns apports en fer d’origine animale. D’autre part, les donneurs de sang perdent leur taux de fer régulièrement. Enfin, les sportifs ont des besoins en fer plus élevés, comme les femmes.

Hémophilie

Le risque d’anémie est plus élevé en cas d’hémophilie (maladie génétique).

Règles, grossesse et allaitement

Les femmes courent un risque d’anémie ferriprive au cours de différentes périodes de vie :

  • Menstruations. D’autant plus en cas de règles quasi hémorragiques.
  • Grossesse, accouchement ou allaitement. Les besoins en fer augmentent, et sont parfois difficiles à combler via l’alimentation.
Les huîtres possèdent une teneur élevée en fer. (Source : Leitner: 121965274/ 123rf.com)

Comment bien fixer le fer ?

La qualité d’absorption du fer dépend également de son association avec différents aliments, ou nutriments. Plus de détails dans le tableau suivant (13, 14) :

Freine l’assimilation du fer Améliore l’absorption 
Café, thé, lait (vache) Vitamine C
Céréales, boissons gazeuses ou sucrées  Aliments acides (sauce tomate, etc.) 
Fibres alimentaires ou anti-acides  
Multivitamines (calcium, zinc, magnésium, cuivre)  

Comment augmenter ses taux de fer

Vous souhaitez booster vos taux de fer ? Plusieurs options s’offrent à vous : modifier vos habitudes alimentaires, ou avoir recours à la supplémentation en fer liposomal, sont les solutions les plus adaptées. On vous explique tout !

Changements alimentaires

Vous savez certainement que le taux d’absorption du fer par l’organisme est en relation avec sa biodisponibilité. A savoir, la proportion entre la quantité de fer contenue dans les aliments, et celles absorbées par le corps.

Le taux d’absorption est variable, soit environ 1 à 5 % pour les légumineuses, et jusqu’à 10 à 25 % dans le cas des viandes ou poissons. Voici quelques exemple de quantités de fer par aliments (11, 17) :

  • Huîtres. 56 mg (milligrammes), pour 100 grammes consommés.
  • Palourdes. 24 mg par 100 g.
  • Légumineuses (graines). 8,5 à 5,3 mg pour 100 g.
  • Pain complet. 2,5 mg/100 g.
  • Viande bovine. 2 à 3,5 mg/100 g.
  • Poissons. 0,7 à 2 mg/100 g.
  • Pain blanc. 1,7 mg/100 g.

Vous n’avez pas la possibilité de consommer ces aliments chaque jour ? Les suppléments de fer liposomal Sundt Nutrition sont faits pour vous !

Les femmes présentent plus de prédisposition à la carence en fer, et particulièrement durant la grossesse, l’accouchement ou allaitement. (Source : Tomsickova: 117810277/ 123rf.com)

Suppléments de fer liposomal

Il est fréquent que les compléments alimentaires en fer provoquent des troubles digestifs, et gastriques. Bonne nouvelle : les suppléments de fer liposomal Sundt Nutrition sont de véritables alliés de la digestion ! Connaissez-vous les bienfaits de la technologie liposomale sur le système digestif ? On répond à toute vos questions (11, 15, 16) !

Qu’est-ce que les liposomes ?

Les liposomes sont le fruit de la nanotechnologie, à l’apparence de petites sphères, similaires à nos membranes cellulaires. Résultat ? La rapidité de transport au sein de la zone d’action, et une excellente biodisponibilité.

C’est quoi la biodisponibilité ?

Il s’agit de la proportion entre la quantité de nutriment ingérés, et leur taux d’absorption par l’organisme. La biodisponibilité des suppléments de fer liposomal est plus élevée, car le fer est rapidement véhiculé dans le corps.

En effet, la communauté scientifique a approuvé l’usage des liposomes, de plus en plus populaires dans l’univers des médicaments, et suppléments.

Pourquoi les suppléments de fer liposomal sont plus intéressants ?

En premier lieu, dites adieu aux problèmes de digestion ! De plus, la biodisponibilité est plus élevée, et le rapport qualité-prix plus attractif… Etant donné que vous consommez moins de fer, pour en obtenir plus de bienfaits !

Comment prendre du fer si on est végétarien ou végan ?

Peu importe votre régime alimentaire. Les suppléments de fer liposomal Sundt Nutrition sont 100 % d’origine végétale, sans OGM, et adaptés aux végans. En bonus, ils sont également riches en vitamine C !

Pourquoi ajoute t-on de la vitamine C au fer liposomal ?

Car la vitamine C, ou acide ascorbique, stimule l’absorption du fer. Chacune de nos gélules contient 35 mg de ce nutriment essentiel pour la santé.


En conclusion

Le manque de fer est un trouble de santé aux conséquences graves, comme le risque d’anémie. Très répandue, la carence en fer touche environ 30 % de la population mondiale. Nul besoin de préciser qu’il est capital de maintenir des taux de fer stables, grâce à l’alimentation, ou la supplémentation. Pour préserver sa santé, ses taux d’énergie et son système immunitaire.

Sachant qu’il peut s’avérer difficile de combler ses niveaux de fer chaque jour via les apports alimentaires ; les suppléments de fer liposomal Sundt Nutrition s’imposent comme la solution idéale pour combler vos apports journaliers. Tentez le fer liposomal, il deviendra votre plus fidèle allié !

Notre guidé dédié au fer vous a été utile ? Alors, laissez-nous votre avis en commentaire, et partagez l’article avec vos amis sur les réseaux, merci !

(Source de l’image principale : Macniak: 72010636/ 123rf.com)

Références(17)

  1. Iron. Los Alamos National Laboratory. Disponible online
  2. Iron. National Institutes of Health (NIH). Disponible online
  3. Iron. Harward T. H. Chan. School of Public Health. Disponible online
  4. Iron. Department of Health and Human Services, Government of the State of Victoria, Australia. Disponible online
  5. Iron uptake and transport across physiological barriers. Kari A. Duck and James R. Connor. doi: 10.1007 / s10534-016-9952-2. Disponible online
  6. Functions of iron in the body. Dr. Catherine Shaffer, Ph.D.Reviewed by Dr. Liji Thomas, MD. News Medical Life Sciences. Disponible online
  7. Informe del comité científico de la Agencia Española de la Seguridad Alimentaria y Nutrición (AESAN) sobre Ingestas Nutricionales de Referencia para la población española. Disponible onlin
  8. Iron. LibreTexts; Medicine. Disponible online
  9. Consecuencias de la deficiencia de hierro. Manuel Olivares G, Tomás Walter K. Laboratorio de Micronutrientes, Instituto de Nutrición y Tecnología de los Alimentos (INTA), Universidad de Chile. Rev. chil. nutr. v.30 n. 3 Santiago dic. 2003. http://dx.doi.org/10.4067/S0717-75182003000300002. Disponible online
  10. Iron deficiency: causes, consequences and strategies to overcome this nutritional problem. José R Boccio, Venkatesh Iyengar. DOI: 10.1385 / BTER: 94: 1: 1. Disponible online
  11. Iron deficiency anemia. National Heart, Lung and Blood Institute (NIH). Disponible online
  12. Iron deficiency anemia. Mayo Clinic. Disponible online
  13. Iron. National Institutes of Health (NIH). Disponible online
  14. Individualized treatment of iron deficiency anemia in adults Michael Alleyne, McDonald K. Horne and Jeffery L. Miller. Disponible online
  15. Liposomal-encapsulated Ascorbic Acid: Influence on Vitamin C Bioavailability and Capacity to Protect Against Ischemia–Reperfusion Injury. Janelle L. Davis, Hunter L. Paris, Joseph W. Beals, Scott E. Binns, Gregory R. Giordano, Rebecca L. Scalzo, Melani M. Schweder, Emek Blair and Christopher Bell. Journal ListNutr Metab Insightsv.9; 2016PMC4915787. Disponible onlin
  16. Oxidative stability of emulsions fortified with iron: the role of liposomal phospholipids. Alime Cengiz, Talip Kahyaoglu, Karin Schröen, Claire Berton‐Carabin. J Sci Food Agric. 2019 Apr; 99(6): 2957–2965. Published online 2019 Jan 17. doi: 10.1002/jsfa.9509. PMCID: PMC6590114. Disponible online
  17. El hierro en la alimentación Purificación Gómez-Álvarez Salinas. Licenciada en Farmacia. Vol. 18. Núm. 2. Páginas 54-57 (Febrero 2004). Disponible online
Précédent Carence vitamine D symptomes et premiers signes Suivant Zinc bienfaits et propriétés médicinales
Site web officiel
Iron. Los Alamos National Laboratory. Disponible online
Aller à la source
Site web officiel
Iron. National Institutes of Health (NIH). Disponible online
Aller à la source
Site web officiel
Iron. Harward T. H. Chan. School of Public Health. Disponible online
Aller à la source
Site web officiel
Iron. Department of Health and Human Services, Government of the State of Victoria, Australia. Disponible online
Aller à la source
Article scientifique
Iron uptake and transport across physiological barriers. Kari A. Duck and James R. Connor. doi: 10.1007 / s10534-016-9952-2. Disponible online
Aller à la source
Site web officiel
Functions of iron in the body. Dr. Catherine Shaffer, Ph.D.Reviewed by Dr. Liji Thomas, MD. News Medical Life Sciences. Disponible online
Aller à la source
Document officiel
Informe del comité científico de la Agencia Española de la Seguridad Alimentaria y Nutrición (AESAN) sobre Ingestas Nutricionales de Referencia para la población española. Disponible onlin
Aller à la source
Site web officiel
Iron. LibreTexts; Medicine. Disponible online
Aller à la source
Article scientifique
Consecuencias de la deficiencia de hierro. Manuel Olivares G, Tomás Walter K. Laboratorio de Micronutrientes, Instituto de Nutrición y Tecnología de los Alimentos (INTA), Universidad de Chile. Rev. chil. nutr. v.30 n. 3 Santiago dic. 2003. http://dx.doi.org/10.4067/S0717-75182003000300002. Disponible online
Aller à la source
Article scientifique
Iron deficiency: causes, consequences and strategies to overcome this nutritional problem. José R Boccio, Venkatesh Iyengar. DOI: 10.1385 / BTER: 94: 1: 1. Disponible online
Aller à la source
Site web officiel
Iron deficiency anemia. National Heart, Lung and Blood Institute (NIH). Disponible online
Aller à la source
Site web officiel
Iron deficiency anemia. Mayo Clinic. Disponible online
Aller à la source
Site web officiel
Iron. National Institutes of Health (NIH). Disponible online
Aller à la source
Article scientifique
Individualized treatment of iron deficiency anemia in adults Michael Alleyne, McDonald K. Horne and Jeffery L. Miller. Disponible online
Aller à la source
Article scientifique
Liposomal-encapsulated Ascorbic Acid: Influence on Vitamin C Bioavailability and Capacity to Protect Against Ischemia–Reperfusion Injury. Janelle L. Davis, Hunter L. Paris, Joseph W. Beals, Scott E. Binns, Gregory R. Giordano, Rebecca L. Scalzo, Melani M. Schweder, Emek Blair and Christopher Bell. Journal ListNutr Metab Insightsv.9; 2016PMC4915787. Disponible onlin
Aller à la source
Article scientifique
Oxidative stability of emulsions fortified with iron: the role of liposomal phospholipids. Alime Cengiz, Talip Kahyaoglu, Karin Schröen, Claire Berton‐Carabin. J Sci Food Agric. 2019 Apr; 99(6): 2957–2965. Published online 2019 Jan 17. doi: 10.1002/jsfa.9509. PMCID: PMC6590114. Disponible online
Aller à la source
Article scientifique
El hierro en la alimentación Purificación Gómez-Álvarez Salinas. Licenciada en Farmacia. Vol. 18. Núm. 2. Páginas 54-57 (Febrero 2004). Disponible online
Aller à la source