Le collagene, un allié santé et beauté

Le collagène est sur tous les fronts. Spécialistes de santé et experts beauté en font un véritable allié. De fait, le collagène est avant tout le principal atout jeunesse du corps humain. En effet, le collagène est par définition la protéine la plus présente au sein de l’organisme, même si beaucoup de gens ignorent sa véritable utilité pour la santé. Alors, à quoi sert le collagène ?

Il s’agit ici d’une protéine qui multiplie les rôles clés pour préserver la santé de divers systèmes, mais aussi la jeunesse et beauté de la peau. Ainsi, le collagène intègre la famille des protéines structurales, responsables de la résistance de la peau à l’étirement. Cette protéine préserve aussi la santé musculaire, cérébrale, cardio-vasculaire et articulaire… parmi ses innombrables propriétés, et bienfaits. Vous voulez connaître les indispensables fonctions du collagène au sein du corps humain ? Allons-y !

Eléments clés

  • Avant tout, le collagène est une protéine omniprésente au sein de l’organisme. Comme son nom l’indique, le collagène sert à bien “coller” les fibres et tissus cellulaires, la peau, les vaisseaux et tendons, afin de maintenir leur jeunesse, souplesse et résistance. 
  • Cependant, d’autres facteurs externes, tels que les dommages causés par une mauvaise alimentation, l’exposition solaire, le tabagisme ou l’obésité, accélèrent le processus de vieillissement prématuré.
  • Ainsi, ces dernière années, le collagène est devenu un ingrédient phare de produits cosmétiques, ou suppléments alimentaires. Cela dit, les résultats varient en fonction d’origine, et qualité du produit.

Tout ce que vous devez savoir sur les bienfaits du collagene

Tout d’abord, rappelons que le collagène est une protéine structurale, qui représente à lui seul un tiers des protéines présentes dans notre corps. Ainsi, le collagène soude entre elles les fibres cellulaires, et leur confèrent résistance, souplesse et élasticité. Retrouvez ci-contre un aperçu du rôle clé du collagène, pour différents organes et systèmes de l’organisme :

Organes et systèmesFonctions
PeauComble les rides   Réduit l’apparition des signes de l’âge  Protège contre les dommages causés par le soleil Améliore l’élasticité et fermeté de la peau
CheveuxFournit des acides aminés essentiels à la structure capillaire
ArticulationsParticipe à la formation du cartilage articulaire   Prévient les inflammations et douleurs articulaires
OsParticipe à la structure osseuse
MusclesContribue à la formation de la masse musculaire
CoeurRenforce les artères pour véhiculer le sang
CerveauStructure le système nerveux central
Système digestifProtège la barrière intestinale

Effet rajeunissant pour la peau

Le collagène fait partie intégrante de la grande famille des protéines de notre peau, dont il représente jusqu’à 80% des protéines structurales (1, 2). Ainsi, le collagène est la pièce centrale qui unit les fibres cellulaires, à la manière d’un “maillage”, garant de leur élasticité.

C’est pourquoi des études ont été réalisées sur les suppléments de collagène pour mettre en évidence ses propriétés rajeunissantes, et son action contre le vieillissement prématuré. En voici les conclusions (3, 4, 5, 6) :

  • Le collège ralentit l’apparition, et l’apparence des signes de l’âge
  • Il protège la peau contre l’action des UV, lors de l’exposition
  • Améliore la fermeté, souplesse et élasticité de la peau
  • Et atténue les rides, tâches, marques ou cicatrices de l’acné

Anti-âge pour les cheveux

De plus, le collagène se démarque pour sa haute concentration en acides aminés, essentiels à la production de kératine. Soit la protéine numéro un pour maintenir, et protéger la structure de la fibre capillaire. Raison pour laquelle les études scientifiques se penchent sur le rôle du collagène pour protéger, et renforcer la chevelure (7, 8).

En parallèle, le collagène possède un pouvoir anti-oxydant (9), qui protège la fibre capillaire des dommages du stress oxydatif ; et retarde l’apparition des cheveux blancs (10, 11).

Parmi ses nombreux bienfaits, le collagène fournit des acides aminés essentiels pour renforcer la structure de la fibre capillaire (Source : Mossholder: SxPISzSxJrQ/ Unsplash.com)

Protection des articulations

Le collagène fait partie, jusqu’à 50%, du cartilage qui vient recouvrir les articulations. Ainsi, il fournit au cartilage une certaine résistance, associée à sa souplesse. Une élasticité qui est responsable de la fluidité et facilité de mouvement, qui peut être altérée avec l’âge ou la prise de poids.

Des essais scientifiques se sont penchés sur le lien entre les suppléments de collagène, et la santé des articulations. Les chercheurs ont mis en évidence une diminution des douleurs articulaires et inflammations ; autant chez les sujets en bon état de santé général, que chez les grands sportifs, ou personnes atteintes d’arthrose (12, 13, 14)  – un trouble de santé à l’origine de dommages au niveau des articulations.

Maintien de la structure osseuse

Le collagène fait partie intégrante de la structure osseuse, et constitue environ un tiers de nos os (15). Il se révèle indispensable pour maintenir des os résistants et solides, face aux risques de fractures.

Des études se sont concentrées sur l’action des suppléments de collagène sur la santé osseuse, et soulignent que le collège augmente la densité des os. Des bienfaits essentiels pour agir en prévention, ou traitement, de maladies liées aux os fragiles, telle que l’ostéoporose (16, 17, 18).

Le collagène est une protéine omniprésente au sein du corps. Sa principale fonction est de maintenir la peau, les os, tendons et vaisseaux sanguins à la fois souples, élastiques et résistants. (Source : Unsplash: c59hEeerAaI/ Unsplash.com)

Amélioration des performances sportives

Tout d’abord, précisons que les muscles sont constitués de collagène, et ce jusqu’à 10 %. D’où le rôle clé de cette protéine pour maintenir la croissance, et santé musculaire (19).

L’hypothèse a été émise que le collagène pouvait améliorer le rendement, et optimiser les performances sportives. Les essais cliniques ont porté sur la prise de suppléments de collagène par des personnes jeunes ou âgées, et soumises à un programme d’exercices physiques adaptés à leur âge. Résultat  ? Une forte croissance des muscles à la clé (20, 21).

Allié de la santé cardio-vasculaire

De fait, les parois des veines et artères requièrent du collagène, ainsi que d’autres protéines (comme l’élastine), afin de mieux pomper, et transporter le sang au sein dans l’ensemble du corps humain (22).

Des études sur les suppléments de collagène ont mis en évidence leur rôle pour prévenir le durcissement des artères – soit une affection de santé connue sous le nom d’athérosclérose (23, 24).

Prévention contre les maladies neuro-dégénératives

Le collagène est une protéine phare du cerveau humain ! En effet, il entre dans la composition des membranes de protection qui enveloppent le système nerveux central, les méninges. On le retrouve aussi dans les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en sang ; et enfin au niveau des nerfs, responsables de la transmission des signaux du corps (25).

Enfin, certaines études démontrent que les suppléments de collagène seraient conseillés en prévention de maladies neuro-dégénératives, comme Alzheimer ou Parkinson (26).

Le collagène fait partie intégrante des structures qui enveloppent le système nerveux central, et favorisent son fonctionnement. (Source : Weermeijer: 3KGF9R_0oHs/ Unsplash.com)

Renfort de la barrière intestinale

Enfin, l’intestin détient une forme de “barrière” essentielle pour la santé du système digestif, afin de bloquer les bactéries ou toxines qui pourraient atteindre le reste de l’organisme. Ainsi, le collagène participe à la structure et résistance de la barrière intestinale, indispensable pour préserver nos défenses immunitaires.

Des études ont observé que le collagène ralentissait l’apparition de troubles digestifs, en relation avec ces bactéries ou toxines (27, 28).

Comment stimuler le collagène et profiter de ses propriétés ?

Vous l’aurez compris, le collagène regorge de bienfaits pour la santé ! Comment stimuler sa production, et optimiser ses effets ? On vous dit tout !

Stimuler la production de collagène grâce à l’alimentation

Le collagène est naturellement présent au sein du corps humain. A condition de maintenir de bonnes habitudes de vie, et fournir à l’organisme les nutriments nécessaires à sa production. A savoir :

NutrimentsDescriptionAliments
Vitamine CVitamine hydrosoluble essentielle pour la croissance, et le fonctionnement du corps humain (29)Agrumes (oranges, pamplemousses, citrons)
Brocolis
Piments rouges et verts
Légumes à feuilles vertes
Pommes de terre
ZincOligo-élément qui participe à la croissance et division cellulaire (30)Viande de boeuf
Porc
Agneau
Poissons
CuivreOligo-élément qui contribue à la production de globules rouges et préserve les vaisseaux sanguins, le système osseux et immunitaire (31)Huîtres et fruits de mer
Légumineuses
Noix
Pommes de terre
Abats
MagnesiumMinéral indispensable à l’état de santé général. Essentiel pour plus de 300 fonctions au sein du corps humain (32)Noix
Pois
Dérivés de soja
Riz complet
Lait

Eviter les 3 ennemis jurés du collagène

Mieux vaut prévenir que guérir ! En effet, notre production de collagène peut être affectée par certaines mauvaises habitudes de vie, ou facteurs environnementaux. Voici les facteurs de risque majeurs pour le collagène :

  • Tabac : la fumée est l’ennemi numéro un du collagène. Elle est des plus nuisibles aux fibres de collagène, fragilise la peau comme l’organisme, et prédispose au problèmes cardiaques et vieillissement prématuré (33, 34).
  • Rayons UV : les rayons ultraviolets du soleil ont un impact majeur sur la dégradation du collagène par l’organisme. Un facteur hautement responsable (jusqu’à 80%) de l’apparition des signes de l’âge et de vieillissement prématuré (35).
  • Aliments brûlés (surcuisson) : les aliments brûlés quasi calcinés (comme le pain ou la viande trop grillés, avec des zones noires) peuvent également endommager les fibres élastine, et le collagène (36).
Les rayons ultraviolets du soleil ont un impact néfaste sur la dégradation du collagène. Un facteur responsable jusqu’à 80% de l’apparition des signes de l’âge. (Source : Rice: Tf-qtxkNisk/ Unsplash.com)

Sélectionner les meilleurs suppléments de collagène

Lorsque vous choisissez vos produits à base de collagène, il est essentiel de décrypter certains critères de sélection, comme l’origine, le format de présentation ou le taux d’absorption.

Origine

Au choix, les suppléments de collagène sont d’origine marine, bovine ou porcine. Il est généralement indiqué que le collagène marin est celui qui présente la meilleure facilité d’absorption. Hormis en cas d’allergies.

Format de présentation

Vous recherchez du collagène facile à doser, avaler et transporter ? Misez sur les formats en capsules, ou gélules.

Vous préférez un complément de collagène à ajouter à vos boissons, et préparations préférées ? Optez pour la poudre de collagène !

Meilleure qualité d’absorption

Deux formes principales de collagène, se caractérisent par une qualité d’absorption optimale :

  • Le collagène hydrolysé : un type de collagène divisé en “micro” acides aminés, faciles à assimiler et à transporter par le sang vers sa zone d’action.
  • Le collagène liposomal : une fois enveloppé dans des sphères de liposomes, le collagène voit sa biodisponibilité accrue.

En conclusion

Pour résumer, le collagène est bien plus qu’un atout jeunesse et allié beauté… Il est avant tout essentiel pour préserver un bon état de santé général. En effet, le collagène est partout au sein de notre organisme, et participe à la structure et au fonctionnement de nombreux organes vitaux.

Enfin, les suppléments de collagène ont prouvé leur efficacité pour préserver autant notre santé et beauté, raison pour laquelle ils sont tout aussi populaires en suppléments, qu’en produits cosmétiques. Cela dit, attention à sélectionner du collagène de manière avisée. Le collagène est bien plus qu’un allié, c’est un véritable partenaire de vie du corps humain !

Alors, n’êtes-vous pas émerveillés par l’ensemble des bienfaits du collagène ? N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire. Enfin, partagez l’article avec vos amis sur les réseaux pour les informer, merci !

Références (36)

1. Ricard-Blum S. The Collagen Family. Cold Spring Harbor Perspectives in Biology. 2010;3(1).
Source

2. Oxlund H, Andreassen TT. The roles of hyaluronic acid, collagen and elastin in the mechanical properties of connective tissues. Journal of Anatomy. 1980.
Source

3. Choi FD, Juhasz M, Mesinkovsk N. Oral Collagen Supplementation: A Systematic Review of Dermatological Applications. Journal of Drugs in Dermatology. 2019.
Source

4. Laing S, Bielfeldt S, Ehrenberg C, Wilhelm K-P. A Dermonutrient Containing Special Collagen Peptides Improves Skin Structure and Function: A Randomized, Placebo-Controlled, Triple-Blind Trial Using Confocal Laser Scanning Microscopy on the Cosmetic Effects and Tolerance of a Drinkable Collagen Supplement. Journal of Medicinal Food. 2020;23(2):147–52.
Source

5. Sibilla S, Borumand M. Daily consumption of the collagen supplement Pure Gold Collagen® reduces visible signs of aging. Clinical Interventions in Aging. 2014;1747.
Source

6. Jeong-Kee K y cols Beneficial Effect of Collagen Peptide Supplement on Anti-aging Against Photodamage. Korean Journal of Food Science and Technology. 2009
Source

7. Molecular Cell Biology 4th edition. W H Freeman & Co; 2000.
Source

8. Yang F-C, Zhang Y, Rheinstädter MC. The structure of people’s hair. PeerJ. 2014;2.
Source

9. Wang B, Wang Y-M, Chi C-F, Luo H-Y, Deng S-G, Ma J-Y. Isolation and Characterization of Collagen and Antioxidant Collagen Peptides from Scales of Croceine Croaker (Pseudosciaena crocea). Marine Drugs. 2013;11(11):4641–61.
Source

10. Trüeb RM. The impact of oxidative stress on hair. International Journal of Cosmetic Science. 2015; 37:25–30.
Source

11. Seiberg M. Age-induced hair greying - the multiple effects of oxidative stress. International Journal of Cosmetic Science. 2013;35(6):532–8.
Source

12. Bruyère O, Zegels B, Leonori L, Rabenda V, Janssen A, Bourges C, et al. Effect of collagen hydrolysate in articular pain: A 6-month randomized, double-blind, placebo controlled study. Complementary Therapies in Medicine. 2012;20(3):124–30.
Source

13. Clark KL, Sebastianelli W, Flechsenhar KR, Aukermann DF, Meza F, Millard RL, et al. 24-Week study on the use of collagen hydrolysate as a dietary supplement in athletes with activity-related joint pain. Current Medical Research and Opinion. 2008;24(5):1485–96
Source

14. Bello AE, Oesser S. Collagen hydrolysate for the treatment of osteoarthritis and other joint disorders: a review of the literature. Current Medical Research and Opinion. 2006;22(11):2221–32.
Source

15. Lawrence J. Building Stronger Bones [Internet]. WebMD. WebMD; 2011.
Source

16. Porfírio E, Fanaro GB. Collagen supplementation as a complementary therapy for the prevention and treatment of osteoporosis and osteoarthritis: a systematic review. Revista Brasileira de Geriatria e Gerontologia. 2016;19(1):153–64.
Source

17. Guillerminet F, Beaupied H, Fabien-Soulé V, Tomé D, Benhamou C-L, Roux C, et al. Hydrolyzed collagen improves bone metabolism and biomechanical parameters in ovariectomized mice: An in vitro and in vivo study. Bone. 2010;46(3):827–34.
Source

18. Kim H, Kim M-G, Leem K-H. Osteogenic Activity of Collagen Peptide via ERK/MAPK Pathway Mediated Boosting of Collagen Synthesis and Its Therapeutic Efficacy in Osteoporotic Bone by Back-Scattered Electron Imaging and Microarchitecture Analysis. Molecules. 2013;18(12):15474–89.
Source

19. Sikorski ZE. Chemical and functional properties of food proteins. Lancaster: Technomic; 2002.
Source

20. Oertzen-Hagemann V, Kirmse M, Eggers B, Pfeiffer K, Marcus K, Marées MD, et al. Effects of 12 Weeks of Hypertrophy Resistance Exercise Training Combined with Collagen Peptide Supplementation on the Skeletal Muscle Proteome in Recreationally Active Men. Nutrients. 2019;11(5):1072.
Source

21. Zdzieblik D, Oesser S, Baumstark MW, Gollhofer A, König D. Collagen peptide supplementation in combination with resistance training improves body composition and increases muscle strength in elderly sarcopenic men: a randomised controlled trial. British Journal of Nutrition. 2015;114(8):1237–45.
Source

22. Tyagi. Blood flow interplays with elastin: collagen and MMP: TIMP ratios to maintain healthy vascular structure and function. Vascular Health and Risk Management. 2010;215.
Source

23. Igase M, Kohara K, Okada Y, Ochi M, Igase K, Inoue N, et al. A double-blind, placebo-controlled, randomised clinical study of the effect of pork collagen peptide supplementation on atherosclerosis in healthy older individuals. Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry. 2018;82(5):893–5.
Source

24. Tomosugi N, Yamamoto S, Takeuchi M, Yonekura H, Ishigaki Y, Numata N, et al. Effect of Collagen Tripeptide on Atherosclerosis in Healthy Humans. Journal of Atherosclerosis and Thrombosis. 2017;24(5):530–8.
Source

25. Kucharz EJ. Collagen in the Nervous System. The Collagens: Biochemistry and Pathophysiology. 1992;261–3.
Source

26. Humpel C, Ucar B. Collagen for brain repair: therapeutic perspectives. Neural Regeneration Research. 2018;13(4):595.
Source

27. Graham MF, Drucker DE, Diegelmann RF, Elson CO. Collagen synthesis by human intestinal smooth muscle cells in culture. Gastroenterology. 1987;92(2):400–5.
Source

28. Chen Q, Chen O, Martins IM, Hou H, Zhao X, Blumberg JB, et al. Collagen peptides ameliorate intestinal epithelial barrier dysfunction in immunostimulatory Caco-2 cell monolayers via enhancing tight junctions. Food & Function. 2017;8(3):1144–51.
Source

29. Personal de MedlinePlus. Vitamina C: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Source

30. Personal de MedlinePlus. Zinc en la dieta: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Source

31. Personal de MedlinePlus. Cobre en la dieta: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Source

32. Personal de MedlinePlus. Magnesio en la dieta: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Source

33. Jorgensen L., Kallehave F., Christensen E., Siana E., Gottrup F. Less Collagen Production in Smokers. National Library of Medicine. 1998
Source

34. Personal de Mayoclinic. Smoking: Does it cause wrinkles? [Internet]. Mayo Clinic. Mayo Foundation for Medical Education and Research; 2017.
Source

35. Schwartz E, Cruickshank FA, Christensen CC, Perlish JS, Lebwohl M. Collagen Alterations In Chronically Sun-Damaged Human Skin. Photochemistry and Photobiology. 1993;58(6):841–4.
Source

36. Shoubing Z., and Enkui D., Fighting against Skin Aging. Cell Transplant. 2018. p 729–738.
Source

Article scientifique
Ricard-Blum S. The Collagen Family. Cold Spring Harbor Perspectives in Biology. 2010;3(1).
Go to source
Étude in vitro
Oxlund H, Andreassen TT. The roles of hyaluronic acid, collagen and elastin in the mechanical properties of connective tissues. Journal of Anatomy. 1980.
Go to source
Examen systématique
Choi FD, Juhasz M, Mesinkovsk N. Oral Collagen Supplementation: A Systematic Review of Dermatological Applications. Journal of Drugs in Dermatology. 2019.
Go to source
Étude humaine
Laing S, Bielfeldt S, Ehrenberg C, Wilhelm K-P. A Dermonutrient Containing Special Collagen Peptides Improves Skin Structure and Function: A Randomized, Placebo-Controlled, Triple-Blind Trial Using Confocal Laser Scanning Microscopy on the Cosmetic Effects and Tolerance of a Drinkable Collagen Supplement. Journal of Medicinal Food. 2020;23(2):147–52.
Go to source
Étude humaine
Sibilla S, Borumand M. Daily consumption of the collagen supplement Pure Gold Collagen® reduces visible signs of aging. Clinical Interventions in Aging. 2014;1747.
Go to source
Étude humaine
Jeong-Kee K y cols Beneficial Effect of Collagen Peptide Supplement on Anti-aging Against Photodamage. Korean Journal of Food Science and Technology. 2009
Go to source
Manuel
Molecular Cell Biology 4th edition. W H Freeman & Co; 2000.
Go to source
Étude in vitro
Yang F-C, Zhang Y, Rheinstädter MC. The structure of people’s hair. PeerJ. 2014;2.
Go to source
Étude in vitro
Wang B, Wang Y-M, Chi C-F, Luo H-Y, Deng S-G, Ma J-Y. Isolation and Characterization of Collagen and Antioxidant Collagen Peptides from Scales of Croceine Croaker (Pseudosciaena crocea). Marine Drugs. 2013;11(11):4641–61.
Go to source
Article scientifique
Trüeb RM. The impact of oxidative stress on hair. International Journal of Cosmetic Science. 2015; 37:25–30.
Go to source
Article scientifique
Seiberg M. Age-induced hair greying - the multiple effects of oxidative stress. International Journal of Cosmetic Science. 2013;35(6):532–8.
Go to source
Étude humaine
Bruyère O, Zegels B, Leonori L, Rabenda V, Janssen A, Bourges C, et al. Effect of collagen hydrolysate in articular pain: A 6-month randomized, double-blind, placebo controlled study. Complementary Therapies in Medicine. 2012;20(3):124–30.
Go to source
Étude humaine
Clark KL, Sebastianelli W, Flechsenhar KR, Aukermann DF, Meza F, Millard RL, et al. 24-Week study on the use of collagen hydrolysate as a dietary supplement in athletes with activity-related joint pain. Current Medical Research and Opinion. 2008;24(5):1485–96
Go to source
Article scientifique
Bello AE, Oesser S. Collagen hydrolysate for the treatment of osteoarthritis and other joint disorders: a review of the literature. Current Medical Research and Opinion. 2006;22(11):2221–32.
Go to source
Site officiel
Lawrence J. Building Stronger Bones [Internet]. WebMD. WebMD; 2011.
Go to source
Examen systématique
Porfírio E, Fanaro GB. Collagen supplementation as a complementary therapy for the prevention and treatment of osteoporosis and osteoarthritis: a systematic review. Revista Brasileira de Geriatria e Gerontologia. 2016;19(1):153–64.
Go to source
Étude in vivo et in vitro
Guillerminet F, Beaupied H, Fabien-Soulé V, Tomé D, Benhamou C-L, Roux C, et al. Hydrolyzed collagen improves bone metabolism and biomechanical parameters in ovariectomized mice: An in vitro and in vivo study. Bone. 2010;46(3):827–34.
Go to source
Étude sur les rats
Kim H, Kim M-G, Leem K-H. Osteogenic Activity of Collagen Peptide via ERK/MAPK Pathway Mediated Boosting of Collagen Synthesis and Its Therapeutic Efficacy in Osteoporotic Bone by Back-Scattered Electron Imaging and Microarchitecture Analysis. Molecules. 2013;18(12):15474–89.
Go to source
Manuel
Sikorski ZE. Chemical and functional properties of food proteins. Lancaster: Technomic; 2002.
Go to source
Étude humaine
Oertzen-Hagemann V, Kirmse M, Eggers B, Pfeiffer K, Marcus K, Marées MD, et al. Effects of 12 Weeks of Hypertrophy Resistance Exercise Training Combined with Collagen Peptide Supplementation on the Skeletal Muscle Proteome in Recreationally Active Men. Nutrients. 2019;11(5):1072.
Go to source
Étude humaine
Zdzieblik D, Oesser S, Baumstark MW, Gollhofer A, König D. Collagen peptide supplementation in combination with resistance training improves body composition and increases muscle strength in elderly sarcopenic men: a randomised controlled trial. British Journal of Nutrition. 2015;114(8):1237–45.
Go to source
Article scientifique
Tyagi. Blood flow interplays with elastin: collagen and MMP: TIMP ratios to maintain healthy vascular structure and function. Vascular Health and Risk Management. 2010;215.
Go to source
Étude humaine
Igase M, Kohara K, Okada Y, Ochi M, Igase K, Inoue N, et al. A double-blind, placebo-controlled, randomised clinical study of the effect of pork collagen peptide supplementation on atherosclerosis in healthy older individuals. Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry. 2018;82(5):893–5.
Go to source
Étude humaine
Tomosugi N, Yamamoto S, Takeuchi M, Yonekura H, Ishigaki Y, Numata N, et al. Effect of Collagen Tripeptide on Atherosclerosis in Healthy Humans. Journal of Atherosclerosis and Thrombosis. 2017;24(5):530–8.
Go to source
Article scientifique
Kucharz EJ. Collagen in the Nervous System. The Collagens: Biochemistry and Pathophysiology. 1992;261–3.
Go to source
Article scientifique
Humpel C, Ucar B. Collagen for brain repair: therapeutic perspectives. Neural Regeneration Research. 2018;13(4):595.
Go to source
Étude in vitro
Graham MF, Drucker DE, Diegelmann RF, Elson CO. Collagen synthesis by human intestinal smooth muscle cells in culture. Gastroenterology. 1987;92(2):400–5.
Go to source
Étude in vitro
Chen Q, Chen O, Martins IM, Hou H, Zhao X, Blumberg JB, et al. Collagen peptides ameliorate intestinal epithelial barrier dysfunction in immunostimulatory Caco-2 cell monolayers via enhancing tight junctions. Food & Function. 2017;8(3):1144–51.
Go to source
Site officiel
Personal de MedlinePlus. Vitamina C: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Go to source
Site officiel
Personal de MedlinePlus. Zinc en la dieta: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Go to source
Site officiel
Personal de MedlinePlus. Cobre en la dieta: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Go to source
Site officiel
Personal de MedlinePlus. Magnesio en la dieta: MedlinePlus enciclopedia médica [Internet]. MedlinePlus. U.S. National Library of Medicine; 2020.
Go to source
Étude humaine
Jorgensen L., Kallehave F., Christensen E., Siana E., Gottrup F. Less Collagen Production in Smokers. National Library of Medicine. 1998
Go to source
Site officiel
Personal de Mayoclinic. Smoking: Does it cause wrinkles? [Internet]. Mayo Clinic. Mayo Foundation for Medical Education and Research; 2017.
Go to source
Étude humaine
Schwartz E, Cruickshank FA, Christensen CC, Perlish JS, Lebwohl M. Collagen Alterations In Chronically Sun-Damaged Human Skin. Photochemistry and Photobiology. 1993;58(6):841–4.
Go to source
Article scientifique
Shoubing Z., and Enkui D., Fighting against Skin Aging. Cell Transplant. 2018. p 729–738.
Go to source
This entry was posted in Blog and tagged .