Curcuma bienfaits : quelles sont les vertus du curcuma?

Le curcuma est un épice populaire, cependant il existe d’autres nombreuses raisons d’en consommer régulièrement. Ses propriétés anti-inflammatoires, antidiurétiques et son pouvoir antioxydant figurent parmi les multiples bienfaits de ce superaliment pour la santé. De plus, si vous préférez les cosmétiques naturelles, le curcuma est un excellent moyen de prendre soin de votre peau au quotidien.

D’après la médecine ayurvédique, le curcuma est des plus bénéfiques pour détoxifier l’organisme, booster son système immunitaire et améliorer son état de santé général. S’agit-il d’une autre information intox au sujet de l’alimentation ? Vous souhaitez connaître les différentes propriétés du curcuma pour la santé, approuvées par la science ? On vous dit tout dans ce guide sur les bienfaits du curcuma !

Points clés

  • Consommé frais via l’alimentation, le curcuma est riche en propriétés anti-inflammatoires, digestives, antioxydantes, hypoglycémiques et hépatoprotectrices. Une fois appliqué sur le visage, le curcuma vous offre ses bienfaits cosmétiques telles que le traitement des problèmes d’acné, du psoriasis et autres maladies de peau.
  • Bénéficiez également des propriétés du curcuma sous forme de poudre ou de compléments. De plus, la concentration de curcuma est plus élevée via la supplémentation, que le format en poudre. 
  • Pour tous ceux qui souffrent d’arthrite, diabète de type 2, syndrôme du colon irritable ou problèmes de digestion lourde : le curcuma peut être un excellent moyen de traiter les maladies chroniques. 

Tout ce qu’il faut savoir sur le curcuma et ses bienfaits 

Tout d’abord, les bienfaits du curcuma sont dues à la curcumine, un polyphénol curcuminoïde également à l’origine de sa couleur orange intense. La médecine ayurvédique utilise le curcuma afin de traiter divers dysfonctionnements, affections et symptômes ; tandis que la médecine occidentale s’intéresse de près au Curcuma longa et, plus particulièrement, à la curcumine.

Propriétés du curcuma selon la médecine ayurvédique et la naturopathie Propriétés du curcuma approuvées par la science
  • Détoxifiantes/dépuratives
  • Purification du sang, de la peau, du foie et voies respiratoires
  • Antiseptiques et désinfectantes 
  • Analgésiques
  • Anti-inflammatoires
  • Plante carminative (facilite l’expulsion des gaz intestinaux)
  • Digestives
  • Energisantes
  • Immunostimulantes
  • Anticancéreuses
  • Cicatrisantes (cicatrices et ulcères)
  • Anti-inflammatoires
  • Antioxydantes
  • Digestives
  • Hypoglycémiques
  • Hépatoprotectrices
  • Neuroprotectrices
  • Antimicrobiennes
  • Cicatrisantes
  • Chimiopréventives (prévention du cancer)

Quels sont les bienfaits du curcuma d’après la science ?

Les bienfaits de l’épice du curcuma en guide de supplément sont principalement dus au pouvoir anti-inflammatoire et anti-oxydant de la curcumine. Ces dernières années, les chercheurs ont étudié plus en profondeur les propriétés du curcuma, dont voici les conclusions les plus prometteuses :

Le curcuma est un anti-inflammatoire naturel 

La curcumine possède un fort pouvoir anti-inflammatoire naturel. Aussi, c’est pourquoi le curcuma en poudre et les suppléments sont recommandés pour toutes personnes qui souffrent d’arthrose, maladies inflammatoires de l’intestin, bursite ou polyarthrite rhumatoïde. Ensuite, le pouvoir anti-inflammatoire du curcuma peut aussi soulager les douleurs du syndrome du côlon irritable (1, 2).

N’oubliez pas de consulter votre médecin au sujet des différents bienfaits du curcuma, si jamais vous souffrez de maladies chroniques. (Source : Raths: 30529473/ 123rf.com)

Le pouvoir anti-oxydant du curcuma agit en prévention de divers troubles de santé 

Les dommages oxydatifs accélèrent le processus de vieillissement et augmentent le risque de souffrir de maladies cardiaques, athérosclérose, diabète de type 2, maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Etant donné que la majorité de ses affections font référence à des inflammations ciblées, la curcumine est recommandée pour son double pouvoir anti-oxydant et anti-inflammatoire (3)

L’obésité implique une propension aux dommages oxydatifs comme aux inflammations. Ceci accroît le risque de souffrir de troubles cardiaques, accidents cardio-vasculaires, diabète ou hypertension. Même si le curcuma n’est pas, à proprement parler, un aliment pour amaigrissant ; il peut néanmoins être un complément alimentaire des plus intéressants pour les personnes obèses (4).

Les vertus hépatoprotectrices du curcuma sont en relation directe avec son pouvoir anti-oxydant, et action protectrice face aux agents toxiques et oxydants. Enfin, les suppléments de curcuma et curcumine possèdent également des propriétés bienfaisantes pour traiter la stéatose hépatique non alcoolique (syndrome de foie gras)(5).

Le curcuma facilite la digestion

Le curcuma fait partie des plantes carminatives. Cela signifie qu’elle facilite le soulagement des ballonnements grâce à l’expulsion de gaz, et diminue les sensations de gonflement abdominal. Ensuite, le curcuma booste la sécrétion de la bile, indispensable pour la digestion des graisses, ce qui apaise les troubles digestifs. Enfin, le curcuma est excellent en prévention des ulcères gastriques, protection du foie et soulagement du colon irritable (6, 7).

Consommé par voie orale, le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires, digestives, anti-oxydantes, hypoglycémiques et hépatoprotectrices. (Source : Acevedo: 107404258/ 123rf.com)

Le curcuma pourrait prévenir ou traiter le diabète de type 2 

Le curcuma possède des propriétés hypoglycémiques, c’est-à-dire qu’il a le pouvoir de diminuer le niveau de sucre dans le sang. Puis, il améliore aussi la sensibilité à l’insuline chez les insulino-résistants. Enfin, grâce à son fort pouvoir anti-oxydant et anti-inflammatoire, le curcuma prévient aussi les complications associées au diabète de type 2. Une action particulièrement efficace sur les troubles rénaux, nerveux et oculaires (8).

Attention ! Les personnes diabétiques – sous traitement à base d’insuline ou anti-diabétiques oraux, comme la metmorphine- ne doivent pas consommer de fortes quantités de curcuma, sans consulter leur médecin au préalable. En effet, un traitement médicamenteux combiné avec une consommation de curcuma peut être source d’interaction et diminuer fortement le taux de sucre dans le sang, jusqu’à provoquer une hypoglycémie.

Le curcuma protège le cerveau et améliore la mémoire

IL est vrai que l’effet antioxydant et anti-inflammatoire de la curcumine pourrait réduire le risque de développer des maladies dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. De plus, le curcuma est également conseillé pour prévenir l’ischémie cérébrale, soit la diminution du flux sanguin vers le cerveau. Enfin, une consommation quotidienne de curcuma a également la capacité de booster les capacités de concentration et mémorisation (9).

La prolifération de virus, bactéries, champignons et autres parasites pourrait être inhibée par le curcuma 

La curcumine possède un fort pouvoir antimicrobien, autant consommé par voie orale, qu’utilisé en application locale. La médecine ayurvédique a recours a des pommades au curcuma, à appliquer sur les plaies et ulcères afin d’éviter le risque d’infection et accélérer la guérison. Enfin, le curcuma en poudre ou sous forme de complément, peut également stopper la croissance de la bactérie Helicobacter pylori dans l’estomac (6).

Profitez de tous les bienfaits du curcuma, autant sous forme de poudre que de compléments alimentaires. (Source : Vainillaychile: 30108576/ 123rf.com)

Quels sont les usages du curcuma et des bienfaits en Ayurveda ?

Les spécialistes de la médecine ayurvédique prônent qu’il est plus facile de citer ce pour quoi le curcuma n’est pas utile, plutôt que d’énumérer ses innombrables usages, bienfaits et propriétés. Et c’est bien vrai ! En effet, les champs d’application des bienfaits du curcuma sont multiples et variés, notamment en cas de (6, 10):

  • Maladies du foie et de la vésicule biliaire
  • Toux
  • Sinusite
  • Diarrhée 
  • Anorexie
  • Douleurs des règles 
  • Ulcères, brûlures et cicatrices (dont les lésions cutanées liées au diabète)
  • Douleur dorsales 
  • Inflammation et douleurs articulaires
  • Arthrite
  • Rhumatismes
  • Asthme
  • Allergies
  • Conjonctivite
  • Anémie
  • Intoxication alimentaire

Quelles sont les propriétés cosmétiques du curcuma ? 

Le curcuma a intégré la composition des cosmétiques grâce à son pouvoir antioxydant, anti-inflammatoire, anti microbien et cicatrisant. Le curcuma en application locale peut aussi être utile pour traiter les problèmes d’acné, la dermatite atopique ou le psoriasis. Ensuite, notons que le principal avantage des cosmétiques à base de curcuma est leur capacité à combattre le photovieillissement, et les excès de sébum des peaux grasses (6, 11).

Enfin, les cosmétiques à base de curcuma illuminent et revitalisent la peau – tout en facilitant la prévention et l’éclaircissement des tâches. Quant aux propriétés bénéfiques du curcuma pour la chevelure, cet épice permet de lutter activement contre les cheveux gras et les pellicules (6, 10).

Comment bénéficier des bienfaits du curcuma de manière sûre et efficace ?

Le curcuma possède de multiples bienfaits pour l’organisme, si utilisé de manière sûre et sécurisée. Cependant, notez que le curcuma consommé de irresponsable peut au contraire générer des effets indésirables. Ainsi, il est essentiel de bien garder à l’esprit les recommandation d’usage suivantes :

  • Respectez les doses recommandées : afin de tirer le meilleur parti des propriétés du curcuma en poudre, consommez en moyenne entre 1,5 et 3 g par jour. De plus, vérifiez avec attention la teneur en curcuma par portion des gélules ou capsules. Soit les informations figurant au dos, sur les étiquettes nutritionnelles. Il est recommandé de prendre en moyenne 200 à 600 mg de curcumine, une à trois fois par jour (6, 7, 10).
  • Consultez votre médecin si vous présentez une quelconque maladie chronique : En effet, les personnes qui souffrent de diabète, problèmes de coagulation ou autre pathologie précédemment évoquées doivent impérativement consulter leur médecin. Avant toute prise de suppléments de curcuma ou  curcumine, votre médecin pourra évaluer si votre traitement doit être ajustée, ou le dosage de curcuma à privilégier. 
  • Attention les compléments de curcuma ne sont pas tous publics :  En effet, les suppléments de curcuma et de curcumine sont contre-indiqués en cas de grossesse, période d’allaitement, obstruction de la voie biliaire, calculs biliaires ou future intervention chirurgicale (10).
L’usage du curcuma est recommandé pour son action anti-oxydante, anti-inflammatoire, anti-microbienne, et cicatrisante. (Source : Chinh le Duc: vudxj60mjoa/ Unsplash.com)

La médecine alternative et traditionnelle s’accordent-elles sur les propriétés anticancéreuses et bienfaits du curcuma ?

En premier lieu, rappelons que la médecine alternative utilise le curcuma pour le traitement des tumeurs cancéreuses, de type cancer de l’oesophage, colon, prostate ou cancer du sein. Cependant, on ne peut établir de conclusions hâtives ou raccourci en affirmant que le curcuma serait anti-cancérigène (10, 12).

Les propriétés chimiopréventives de la curcumine, soit l’action de prévention du curcuma contre le risque de cancer, sont actuellement en cours d’étude. Grâce à leurs pouvoirs antioxydants et anti-inflammatoires, le curcuma et la curcumine pourraient éviter la dégénérescence des cellules, soit l’apparition de tumeurs cancéreuses à long terme (9).

Est-ce que le complément liposomal de curcuma possède les mêmes propriétés que le curcuma en poudre ?

Le curcuma sous sa forme de supplément liposomal, possède les mêmes propriétés que le curcuma en poudre. Cependant, ce complément plus concentré possède par voie de conséquence, des effets bien plus puissants. Lorsqu’il est consommé sous surveillance médicale, le curcuma est recommandé pour soulager les sensations de douleurs et raideurs de l’arthrite, réguler le taux de sucre dans le sang des diabétiques de type 2 ; mais aussi traiter le syndrome de colon irritable et réduire l’inflammation suite à une intervention chirurgicale (12).

Pour booster l’absorption de la curcumine par l’organisme, elle doit être associée avec du poivre noir ou consommée avec des graisses (lipides). Les liposomes, tant qu’à eux, sont de petites sphères formées par des phospholipides, contenant de la curcumine « encapsulée » à l’intérieur – directement absorbée par les intestins. C’est pourquoi la technologie lioposomale peut booster les propriétés des compléments alimentaires, dont le renforcement des propriétés anti-inflammatoires (13).

Notre curcumine liposomale liquide est adaptée aux végans, végétariens, sans sucres ni gluten. Il est recommandé de prendre jusqu’à 5 ml de curcumine liquide une à deux fois par jour, diluée dans de l’eau ou du jus de fruit.


Nos conclusions

Tout d’abord, la médecine ayurvédique reconnaît les propriétés médicinales et cosmétiques du curcuma depuis des milliers d’années. Ensuite, près des dizaines d’années de recherche et investigations, la science a démontré que l’activité biologique surpuissante de la curcumine, pigment du curcuma. Leurs propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes sont les plus bienfaisantes pour la santé, et ont inspiré le développement des suppléments. 

La curcuma consommé par voie orale se révèle des plus utiles et efficaces pour réduire les douleurs de l’arthrite et du colon irritable. Mais également pour faciliter la digestion, prévenir l’athérosclérose ou diminuer le taux de sucre dans le sang. Enfin, en application locale, le curcuma possède d’excellentes propriétés cosmétiques, telles que l’éclaircissement et rajeunissement de la peau. Cependant, les personnes à la peau sensible ou souffrant de troubles cutanés, doivent impérativement consulter leur dermatologue avant d’avoir recours aux produits de beauté à base de curcuma.

Avez-vous été surpris et émerveillé par les bienfaits du curcuma ? Souhaitez-vous en apprendre plus sur le sujet ? Nous serons heureux de connaître votre avis, laissez-nous un petit commentaire. Enfin, n’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux !

Références(13)

  1. He Y et al. Curcumin, Inflammation, and Chronic Diseases: How Are They Linked? 2015.
  2. Shehzad A, Rehman G, Lee Y. Curcumin in inflammatory diseases. 2012.
  3. Li H et al. Curcumin, the golden spice in treating cardiovascular diseases. 2020.
  4. Bradford P. Curcumin and obesity. 2013.
  5. Farzaei M et al. Curcumin in Liver Diseases: A Systematic Review of the Cellular Mechanisms of Oxidative Stress and Clinical Perspective. 2018.
  6. Rathaur P, Raja W, Ramteke P, John S. Turmeric: the golden spice of life. 2012.
  7. Dulbecco P, Savarino V. Therapeutic potential of curcumin in digestive diseases. 2013.
  8. Ghorbani Z, Hekmatdoost A, Mirmiran P. Anti-Hyperglycemic and Insulin Sensitizer Effects of Turmeric and Its Principle Constituent Curcumin. 2014.
  9. Krup V, Prakash L, Harini A. Pharmacological Activities of Turmeric (Curcuma longa linn): A Review. 2013.
  10. Debjit Bhowmik C, Sampath Kumar K, Chandira M, Jayakar B. Turmeric: A Herbal and Traditional Medicine. 2009.
  11. Vaughn A, Branum A, Sivamani R. Effects of Turmeric (Curcuma longa) on Skin Health: A Systematic Review of the Clinical Evidence. 2016.
  12. Chattopadhyay I, Biswas K, Bandyopadhyay U, Banerjee R. Turmeric and curcumin: Biological actions and medicinal applications. 2004.
  13. Basnet P, Hussain H, Tho I, Skalko-Basnet N. Liposomal Delivery System Enhances Anti-Inflammatory Properties of Curcumin. 2005.
Précédent Où trouver de la vitamine D pour augmenter ses taux ? Suivant Vitamines hydrosolubles : indispensables de l'alimentation
Article scientifique
He Y et al. Curcumin, Inflammation, and Chronic Diseases: How Are They Linked? 2015.
Aller à la source
Article scientifique
Shehzad A, Rehman G, Lee Y. Curcumin in inflammatory diseases. 2012.
Aller à la source
Article scientifique
Li H et al. Curcumin, the golden spice in treating cardiovascular diseases. 2020.
Aller à la source
Article scientifique
Bradford P. Curcumin and obesity. 2013.
Aller à la source
Article scientifique
Farzaei M et al. Curcumin in Liver Diseases: A Systematic Review of the Cellular Mechanisms of Oxidative Stress and Clinical Perspective. 2018.
Aller à la source
Article scientifique
Rathaur P, Raja W, Ramteke P, John S. Turmeric: the golden spice of life. 2012.
Aller à la source
Article scientifique
Dulbecco P, Savarino V. Therapeutic potential of curcumin in digestive diseases. 2013.
Aller à la source
Article scientifique
Ghorbani Z, Hekmatdoost A, Mirmiran P. Anti-Hyperglycemic and Insulin Sensitizer Effects of Turmeric and Its Principle Constituent Curcumin. 2014.
Aller à la source
Article scientifique
Krup V, Prakash L, Harini A. Pharmacological Activities of Turmeric (Curcuma longa linn): A Review. 2013.
Aller à la source
Article scientifique
Debjit Bhowmik C, Sampath Kumar K, Chandira M, Jayakar B. Turmeric: A Herbal and Traditional Medicine. 2009.
Aller à la source
Article scientifique
Vaughn A, Branum A, Sivamani R. Effects of Turmeric (Curcuma longa) on Skin Health: A Systematic Review of the Clinical Evidence. 2016.
Aller à la source
Article scientifique
Chattopadhyay I, Biswas K, Bandyopadhyay U, Banerjee R. Turmeric and curcumin: Biological actions and medicinal applications. 2004.
Aller à la source
Article scientifique
Basnet P, Hussain H, Tho I, Skalko-Basnet N. Liposomal Delivery System Enhances Anti-Inflammatory Properties of Curcumin. 2005.
Aller à la source