Constipation et solutions pour un transit régulier

En terme de transit intestinal, aucune recommandation stricte ou régles définies : à chacun son rythme ! Un transit classique se situe entre 3 fois par jour, et 3 fois par semaine. En revanche, à partir de moins de 3 visites aux toilettes par semaine, on peut effectivement parler de constipation. Ces symptômes sont plus fréquents chez les femmes et séniors. Et en général étroitement liés au mode de vie, et habitudes alimentaires.

Cela étant dit, il arrive que la constipation ne soit pas uniquement une question de transit, et visite aux toilettes. En effet, dans certains cas, la constipation n’est que la conséquence de troubles de santé plus graves. Raison pour laquelle il est essentiel de savoir identifier les causes et conséquences de la constipation, pour envisager les solutions adaptées.

Eléments clés

  • Tout d’abord, on parle de constipation dès que l’on va aux toilettes moins de 3 fois par semaine. Les difficultés à éliminer se prolongent plus de 3 mois ? Alors, il s’agit ici de “constipation chronique”.
  • De plus, on évoque la constipation comme symptomatique, et non comme une maladie à part entière. Enfin, elle peut apparaître pour des raisons diverses : à chaque lien de causalité, correspond un traitement plus adapté.
  • En général, on associe la constipation avec les laxatifs. Hors, il s’agit d’une solution subsidiaire et temporaire, qui ne règle pas le problème à la source. Consultez un spécialiste, en cas de symptômes plus réguliers.

Tout ce que vous devez savoir sur la constipation

A suivre, plus de détails sur les premiers signes, et manifestations de la constipation. En effet, pour soulager les symptômes, il est essentiel de savoir les détecter, et cibler le traitement adéquat. Allons-y !

Qu’est-ce que la constipation ?

En vérité, de nombreuses personnes regroupent tous les aléas du transit, sous l’appellation de “constipation”. En effet, il n’est uniquement question de vivre une journée sans éliminer aux toilettes. Au même titre qu’il ne faut pas prendre à la légère, une semaine complète sans aller à la selle.

De fait, si l’on devait évoquer une règle élémentaire : alors, on pourrait parler de constipation dès que l’on va aux toilettes seulement 1 ou 2 fois par semaine (moins de 3 fois en moyenne). En parallèle, les selles sont souvent compactes et difficiles à éliminer, avec ou sans succès (1, 2).

Enfin, il est essentiel de distinguer la constipation aiguë – intensité des symptômes – ou chronique. Ainsi, la différence majeure se situe sur la durée : dès que la constipation “joue les prolongations” pendant 3 ou 6 mois, on parle de constipation “chronique” (3, 4, 5).

Un transit irrégulier et des difficultés à éliminer aux toilettes, moins de 3 fois par semaine, sont des symptômes de constipation. (Source : Ragiboglu: 83038260/ 123rf.com)

Qui souffre de constipation ? Etapes de vie et solutions

Tout d’abord, soyons clair à ce sujet : la constipation, ça arrive à tout le monde ! Cela dit, il est vrai que certaines catégories de personnes sont davantage prédisposées aux symptômes de constipation. Notamment pour des questions d’âge, ou étapes de vie. A suivre, voici leurs symptômes respectifs et meilleures solutions pour contrer la constipation :

Grossesse

A l’origine, les femmes sont déjà deux fois plus susceptibles de souffrir de constipation, que les hommes au même âge (5, 6).

Alors, imaginez un peu le résultat si vous combinez leur statut de femme, à celui de la grossesse ! En effet, bouleversement hormonal, augmentation de la progestérone, modifications de l’anatomie avec la croissance de foetus… Que de changements ! Voici le meilleur moyen de s’y habituer, en réduisant les désagréments de la constipation (7, 8) :

  • Boire davantage d’eau : non seulement, l’eau hydrate vos cellules, mais aussi vos selles, pour faciliter leur évacuation. En moyenne, misez sur 6 à 8 verres d’eau par jour, et du jus de pruneau (9).
  • Intégrez des fibres à vos repas : notamment en augmentant petit à petit vos apports en fruits et légumes, légumineuses et céréales. Avec un apport journalier recommandé de 25 à 30 grammes (10).
  • Faites de l’exercice ! Au cours de la grossesse, optez pour les exercices à faible impact, comme la marche sur terrains plats, l’aquagym ou le yoga.
  • Derniers recours : les laxatifs. Si besoin urgent – et en guise de solution transitoire uniquement – demandez à votre médecin de vous prescrire des laxatifs ou suppléments en fibres, comme le métamucil (11, 12).
Durant la grossesse, il est recommandé d’avoir une activité physique régulière à faible impact – comme la marche sur terrains plats, la gymnastique aquatique ou le yoga. (Source : Białasiewicz: 31487666/ 123rf.com)

Bébés

En premier lieu, rappelons que la constipation de bébé n’a absolument rien à voir, avec les symptômes de constipation des adultes. Cela dit, le transit irrégulier de bébé est à surveiller de près. Ci-dessous, retrouvez des caractéristiques classiques et signaux d’alarme, quant au transit des plus petits (13) :

AgeCaractéristiques Signaux d’alarme
Premiers jours– Méconium pendant les premières 24 à 36 heures (selles verdâtres) Pas de selles durant les premières 36 heures
Première semaine4 à 8 selles par jourTransit lent, peu de selles ou très difficiles à éliminer (efforts pour pousser, et rougeurs de bébé)
28 jours à 3 moisSelles moins fréquentes, mais plus molles et faciles à éliminer Selles rares, beaucoup d’efforts pour éliminer
6 mois et + (alimentation solide) Bébé élimine après le repas – ou environ 1 à 2 fois par jour Transit irrégulier, selles rares, efforts pour éliminer

Séniors

En moyenne, les seniors de plus de 65 ans présentent une prédisposition 3 fois plus élevée aux symptômes de constipation (1). De fait, le transit devient plus lent avec l’âge. D’autant plus en cas de troubles de santé et traitements médicamenteux, tels que (14, 15) :

  • Carence, dénutrition et faiblesse généralisée
  • Occlusions intestinales
  • Troubles du système nerveux
  • Prise d’analgésiques puissants (opioïdes)
  • Médicaments/suppléments : antiacides, traitements pour le coeur, compléments en fer ou antidépresseurs
Les personnes âgées souffrent davantage de symptômes de constipation. (Source : Lightfieldstudios: 117464613/ 123rf.com)

Comment soulager la constipation ?

Des remèdes naturels, aliments et probiotiques, jusqu’aux médicaments… envisageons les meilleures solutions pour venir à bout de la constipation !

Remèdes naturels

Bien évidemment, il existe de nombreuses solutions “maison” alternatives, pour atténuer progressivement les symptômes de la constipation. Nouvelles habitudes alimentaires, hydratation maximale ou astuces pour une meilleure position aux toilettes, on vous explique tout :

  • Auto-massages du côlon : de multiples études scientifiques soulignent son intérêt pour stimuler le système digestif, et préserver les fonctions intestinales (16). Commencez par vous asseoir sur les toilettes en surélevant les genoux ; puis, pratiquez le massage dans la direction du colon, dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Position adaptée : n’hésitez pas utiliser un marchepied pour placer votre colon davantage à la verticale – et ainsi, favoriser l’élimination.
  • Prunes et pruneaux : pensez à les intégrer à votre alimentation, sous forme de fruit sec, ou entier. En effet, les prunes et pruneaux, en plus d’être savoureux, sont des plus riches en sorbitol. De fait, cette substance se distingue comme un véritable laxatif naturel, grâce à sa haute teneur en fibres (17). A la fois délicieux, et bon pour le transit !
La prune sous toutes ses formes, se révèle être un excellent laxatif naturel. (Source : Igorr: 127890770/ 123rf.com)

Probiotiques contre la constipation

Ensuite, parmi les meilleurs suppléments pour rééquilibrer le transit : les probiotiques sont des produits phares incontournables ! De fait, il s’agit ici de compléments riches en microorganismes vivants, semblables à nos propres bactéries intestinales. Avec pour mission et avantage de densifier notre propre “écosystème” à long terme, le microbiote. Notamment, à l’aide de “bonnes” bactéries, qui préservent notre flore, et défenses naturelles.

En effet, il a été prouvé qu’une flore intestinale désequilibrée pouvait engendrer une recrudescence, ou aggravation des symptômes de la constipation (18).

Enfin, préférez les probiotiques qui comprennent 100 millions à 1 milliard d’UFC (unités formant colonies). Et de préférence avec enrobage entérique, pour être mieux protégés durant leur transport jusqu’aux intestins, et ainsi, faciliter leur absorption par l’organisme (19).

Pour faciliter les contractions de l’intestin et accélérer le transit, pratiquez une activité physique régulière ! (Source : Atamanenko: 45241193/ 123rf.com)

Traitements contre la constipation

Enfin, si jamais les traitements naturels et méthodes douces ne fonctionnent pas, il est alors temps d’utiliser la méthode forte ! Ainsi, les laxatifs sont à envisager en dernier recours, mais s’avèrent très efficaces pour booster le transit de manière plus immédiate.

Les laxatifs se présentent sous divers formats (20) :

  • Laxatifs osmotiques : les plus rapides et économiques. A ne pas utiliser chez les personnes âgées pour éviter le risque de déshydratation.
  • Stimulants : à action plus lente, mais recommandés pour traiter les symptômes de constipation dus à la prise de médicaments (opioïdes).
  • Laxatifs émollients : les plus “doux”. Effet plus tardif, idéal pour les personnes atteintes de troubles cardiaques, stress ou anxiété.

En conclusion

Vous l’aurez compris, la constipation n’est pas une maladie en soi, mais plutôt une série de symptômes, synonymes d’inconfort et ralentissement du transit intestinal. De multiples facteurs ou périodes de vie peuvent expliquer l’apparition des troubles de constipation – tels que la grossesse, l’âge, les troubles intestinaux et traitements médicamenteux.

Enfin, pour atténuer les désagréments de la constipation, commencez par adopter quelques nouvelles habitudes de vie. En cas de besoin, misez sur les suppléments probiotiques pour équilibrer la flore, et le transit intestinal. Ou optez pour les laxatifs en derniers recours. Enfin, consultez votre médecin en cas de doutes, ou prolongation des symptômes. La constipation, “on vit avec”… mais on vit beaucoup mieux sans ! Alors, veillez à adapter vos habitudes de vie, pour retrouver un confort intestinal bien mérité.

Si vous avez aimé notre article sur la constipation, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur le sujet. Enfin, n’oubliez pas de laisser votre avis en commentaire, et partagez cet article avec vos amis sur les réseaux, merci !

(Source de l’image principale : Twinsterphoto: 50498522/ 123rf.com)

Références (20)

1. Fundación Española del Aparato Digestivo. Guía para prevenir y tratar el estreñimiento. SaludigestivoEs n.d.
Source

2. García García JI, Ventura Pérez M, Peña Forcada E, Domingo Regany E. Dolor abdominal urgente: diagnóstico diferencial del estreñimiento. Semergen 2014;40:e51-6.
Source

3. Wald A. Chronic constipation: advances in management. Neurogastroenterol Motil 2007;19:4–10.
Source

4. Johanson JF. Constipation. GI Epidemiology, Oxford, UK: Blackwell Publishing Ltd; 2008, p. 184–90.
Source

5. Gotfield J.Estreñimiento en adultos. Manuales MSD. 2020
Source

6. McCrea GL, Miaskowski C, Stotts NA, Macera L, Paul SM, Varma MG. Gender differences in self-reported constipation characteristics, symptoms, and bowel and dietary habits among patients attending a specialty clinic for constipation. Gend Med 2009;6:259–71.
Source

7. Jewell DJ, Young G. Interventions for treating constipation in pregnancy. Cochrane Database Syst Rev 2001:CD001142.
Source

8. Derbyshire E, Davies J, Costarelli V, Dettmar P. Diet, physical inactivity and the prevalence of constipation throughout and after pregnancy. Matern Child Nutr 2006;2:127–34.
Source

9. FESNAD y AECOSAN. Hábitos para toda la vida. Hidratación también es salud. [Internet]. 2016
Source

10. Fibra dietética: esencial para una dieta saludable. MayoclinicOrg 2019.
Source

11. Personal de Mayoclinic. Estreñimiento en el embarazo: ¿son seguros los ablandadores de heces? MayoclinicOrg 2020.
Source

12. Societat Catalana de Digestología. Información para pacientes: Estreñimiento. [Internet] scdigestologia.org
Source

13. Personal de AMIR. Manual de Pediatría. 2019.

14. Carlos B. y Cols. Guía de buena práctica clínica en geriatría. Estreñimiento en el anciano. Sociedad Española de Geriatría y Gerontología. 2014
Source

15. Gallegos-Orozco JF, Foxx-Orenstein AE, Sterler SM, Stoa JM. Chronic constipation in the elderly. Am J Gastroenterol 2012;107:18–25; quiz 26
Source

16. Sinclair M. The use of abdominal massage to treat chronic constipation. J Bodyw Mov Ther 2011;15:436–45.
Source

17. attaluri A, Donahoe R, Valestin J, Brown K, Rao SSC. Randomised clinical trial: dried plums (prunes) vs. psyllium for constipation: Randomised clinical trial: dried plums in constipation. Aliment Pharmacol Ther 2011;33:822–8.
Source

18. Dimidi E, Christodoulides S, Fragkos KC, Scott SM, Whelan K. The effect of probiotics on functional constipation in adults: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Am J Clin Nutr 2014;100:1075–84
Source

19. Antonieta G., Ramon B. Probióticos. Farmacia Profesional. 2017.
Source

20. Personal de Mayo Clinic. Laxantes de venta libre para tratar el estreñimiento: Úsalos con precaución. [Internet]. Mayoclinic.org. 2018.
Source

Article scientifique
Fundación Española del Aparato Digestivo. Guía para prevenir y tratar el estreñimiento. SaludigestivoEs n.d.
Go to source
Article scientifique
García García JI, Ventura Pérez M, Peña Forcada E, Domingo Regany E. Dolor abdominal urgente: diagnóstico diferencial del estreñimiento. Semergen 2014;40:e51-6.
Go to source
Article scientifique
Wald A. Chronic constipation: advances in management. Neurogastroenterol Motil 2007;19:4–10.
Go to source
Article scientifique
Johanson JF. Constipation. GI Epidemiology, Oxford, UK: Blackwell Publishing Ltd; 2008, p. 184–90.
Go to source
Site officiel
Gotfield J.Estreñimiento en adultos. Manuales MSD. 2020
Go to source
L'étude chez l'homme
McCrea GL, Miaskowski C, Stotts NA, Macera L, Paul SM, Varma MG. Gender differences in self-reported constipation characteristics, symptoms, and bowel and dietary habits among patients attending a specialty clinic for constipation. Gend Med 2009;6:259–71.
Go to source
Article scientifique
Jewell DJ, Young G. Interventions for treating constipation in pregnancy. Cochrane Database Syst Rev 2001:CD001142.
Go to source
L'étude chez l'homme
Derbyshire E, Davies J, Costarelli V, Dettmar P. Diet, physical inactivity and the prevalence of constipation throughout and after pregnancy. Matern Child Nutr 2006;2:127–34.
Go to source
Site officiel
FESNAD y AECOSAN. Hábitos para toda la vida. Hidratación también es salud. [Internet]. 2016
Go to source
Site officiel
Fibra dietética: esencial para una dieta saludable. MayoclinicOrg 2019.
Go to source
Site officiel
Personal de Mayoclinic. Estreñimiento en el embarazo: ¿son seguros los ablandadores de heces? MayoclinicOrg 2020.
Go to source
Site officiel
Societat Catalana de Digestología. Información para pacientes: Estreñimiento. [Internet] scdigestologia.org
Go to source
Ebook
Personal de AMIR. Manual de Pediatría. 2019.
Article scientifique
Carlos B. y Cols. Guía de buena práctica clínica en geriatría. Estreñimiento en el anciano. Sociedad Española de Geriatría y Gerontología. 2014
Go to source
Article scientifique
Gallegos-Orozco JF, Foxx-Orenstein AE, Sterler SM, Stoa JM. Chronic constipation in the elderly. Am J Gastroenterol 2012;107:18–25; quiz 26
Go to source
Article scientifique
Sinclair M. The use of abdominal massage to treat chronic constipation. J Bodyw Mov Ther 2011;15:436–45.
Go to source
L'étude chez l'homme
attaluri A, Donahoe R, Valestin J, Brown K, Rao SSC. Randomised clinical trial: dried plums (prunes) vs. psyllium for constipation: Randomised clinical trial: dried plums in constipation. Aliment Pharmacol Ther 2011;33:822–8.
Go to source
Examen systématique
Dimidi E, Christodoulides S, Fragkos KC, Scott SM, Whelan K. The effect of probiotics on functional constipation in adults: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Am J Clin Nutr 2014;100:1075–84
Go to source
Article scientifique
Antonieta G., Ramon B. Probióticos. Farmacia Profesional. 2017.
Go to source
Site officiel
Personal de Mayo Clinic. Laxantes de venta libre para tratar el estreñimiento: Úsalos con precaución. [Internet]. Mayoclinic.org. 2018.
Go to source
This entry was posted in Blog and tagged .