Colon irritable traitement et meilleures solutions

Vous souffrez de douleurs abdominales, épisodes de diarrhées et constipation… accompagnés de gazs, ballonnements et gêne intestinale ? Alors, il est probable que vous ayez à subir chaque jour les désagréments du syndrome du côlon irritable ; au même titre que 5 % des français, dont la qualité de vie est troublée chaque jour, par ces symptômes incommodants.

De nos jours, de nombreuses études visent à soulager les manifestations désagréables du syndrome du colon irritable, grâce à de nouvelles habitudes de vie. Notamment via l’alimentation, la supplémentation et la consommation de probiotiques. Colon irritable traitement de fond et meilleures solutions pour retrouver un confort intestinal : on vous dit tout !

Eléments clés

  • Le syndrome du côlon irritable (SCI) se révèle un trouble de santé des plus fréquents. Il se manifeste principalement par une gêne intestinale, des ballonnements, douleurs abdominales et un déséquilibre du transit.
  • De multiples pathologies s’avèrent en lien avec le syndrome du côlon irritable – épisodes de stress, infections intestinales, etc. Aucun lien de causalité unique n’a été établi. Les raisons sont plurielles et individuelles.
  • C’est pourquoi le traitement du syndrome du colon irritable consiste à savoir maîtriser les épisodes de stress, modifier ses habitudes alimentaires, et avoir recours à la prise de suppléments et probiotiques.

Tout ce que vous devez savoir sur le colon irritable traitement

Même s’il est vrai que le côlon irritable n’engage pas les fonctions vitales, il demeure un trouble de santé gênant, qui affecte fortement la qualité de vie. Pour retrouver un meilleur transit et confort intestinal, il est essentiel de traiter les symptômes de ce syndrome. Colon irritable traitement, solutions adaptées, alimentation et supplémentation… Toutes les réponses à vos interrogations dans ce guide complet !

Boire suffisamment d’eau est l’un des meilleurs moyens d’éviter tout risque de déshydratation durant les épisodes de diarrhées, mais aussi de soulager la constipation. (Source : Lightfieldstudios: 134003917/ 123rf.com)

Qu’est-ce que le colon irritable ?

Connu sous l’appellation de syndrome du côlon irritable, il s’agit d’un trouble du système digestif, à l’origine de symptômes disparates et gênants. De manière globale, il est question de déséquilibre du transit et dysfonctionnements de la santé intestinale (1).

Ce syndrome peut perdurer, et se transformer en trouble chronique, si jamais il n’est pas traité, ou soulagé par des habitudes de vie adaptées. En effet, environ 5 % de la population française souffre de syndrome du colon irritable, et en particulier les femmes (1, 2, 3).

Quels sont les symptômes du colon irritable ?

Les symptômes du côlon irritable ont un impact néfaste sur notre système digestif, mais pas seulement. Voici les manifestations générales les plus courantes du SCI (4, 5, 6, 7) :

  • Douleurs abdominales (faibles à modérées)
  • Ballonnements et gonflements chroniques
  • Difficultés à éliminer
  • Mucus dans les selles
  • Episodes de diarrhée et/ou constipation
  • Sensation rapide de satiété
  • Nausées et vomissements
  • Brûlures d’estomac, gorge et oesophage
  • Dysfonctionnements dans la fréquence et urgence du transit
  • Mal de dos, douleurs lombaires
  • Mauvaise haleine
  • Fatigue chronique, faiblesse généralisée
  • Gêne et douleurs durant les rapports sexuels (femmes)
  • Règles plus douloureuses
Modifier certaines habitudes alimentaires permet de soulager les symptômes du colon irritable. (Source : Guillem: 69027622/ 123rf.com)

Quelles sont les causes du syndrome du colon irritable ?

En vérité, aucune raison précise n’a été établie comme cause du syndrome du colon irritable. Cela dit, on note une certaine prédisposition, en cas de :

Troubles du système digestif

  • Infections intestinales : il s’agit ici de “syndrome de l’intestin irritable post-infectieux” (8, 9) – suite à une infection virale ou bactérienne.
  • Déséquilibre du microbiote : nos “bonnes” et “mauvaises” bactéries intestinales semblent être en lien direct avec le développement du SCI (3).

Stress et troubles de l’humeur

Ainsi, il a été mis en évidence que de nombreuses personnes qui souffrent de syndrome du colon irritable ont subi des périodes de stress depuis l’enfance ; ou souffrent de troubles de l’humeur, anxiété ou dépression (10, 11, 12, 13).

Troubles de santé divers

Il ne s’agit pas de lien de causalité, mais de prédisposition naturelle au syndrome du colon irritable chez les personnes qui souffrent de (14)

  • Fibromyalgie : symptômes de douleurs chroniques au niveau des os, muscles et articulations (15).
  • Fatigue chronique : sensations de fatigue sévère et faiblesse généralisée, avec altération des capacités intellectuelles (16).
  • Troubles de l’articulation temporo-mandibulaire : altération des muscles, et articulations nécessaires à la mastication (17).
  • Douleurs pelviennes : douleurs passagères ou chroniques au niveau du bas-ventre, très fréquentes chez les jeunes filles (18).
Adoptez certaines techniques de relaxation et méditation, pour apprendre à mieux contrôler vos épisodes de stress. (Source : Rido: 113992521/ 123rf.com)

Colon irritable traitement : quelles sont les solutions à adopter ?

Le syndrome du colon irritable ne possède pas de remède miracle… Cela dit, certaines habitudes de vie peuvent réduire les symptômes et permettre de retrouver qualité de vie et confort intestinal.

Colon irritable traitement : 4 bonnes habitudes au quotidien

Un moyen efficace de soulager au quotidien le syndrome du colon irritable, est d’adopter des habitudes de vie, pour vous accompagner chaque jour :

  • Pratiquez une activité physique régulière : 30 mn/3 jours par semaine.
  • Buvez suffisamment d’eau, tout au long de la journée.
  • Relaxez-vous, adoptez des techniques de méditation contre le stress.
  • Mangez à heures régulières, pour préparer votre corps à la digestion.
Les suppléments pour lutter contre le syndrome du colon irritable, sont à consommer sous surveillance médicale. Parlez-en à votre médecin. (Source : Korzh: 41502956/ 123rf.com)

Colon irritable traitement : bonnes habitudes alimentaires

L’alimentation est le pilier numéro un de la digestion, et d’un transit intestinal équilibré. Pour soulager les symptômes du colon irritable, pensez à réduire votre consommation de :

  • Caféine (cafés, boissons)
  • Aliments très gras, ou épicés (fritures)
  • Produits laitiers, d’autant plus en cas d’intolérance au lactose
  • Aliments en lien avec vos troubles digestifs
  • Boissons alcoolisées

Colon irritable traitement : régime FODMAP

FODMAP est l’acronyme anglais de : Fermentable Oligo- Di- Mono-saccharides And Polyols. Il définit les aliments responsables de nombreux troubles de la digestion ; à savoir les oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles par la flore intestinale.

Le régime PODMAP consiste à limiter la consommation de ces aliments, qui prédisposent aux symptômes du côlon irritable (19, 20).

Ce régime procède par étapes successives :

  1. Arrêter de consommer les aliments à teneur élevée en FODMAP, pendant deux à six semaines.
  2. Réintroduire progressivement des aliments riches en FODMAP, afin d’identifier les sources de troubles digestifs.
  3. Adapter son alimentation en fonction des conclusions. Limiter, ou ne plus consommer les aliments sujets à complications.

A suivre, un aperçu des aliments à teneur faible ou élevée en FODMAP (21) :

CatégoriesRiches en FODMAPPauvres en FODMAP
Légumes et légumineuses Artichaut
Asperges
Haricots rouges
Chou-fleur
Céleri
Chou fermenté
Champignons
Petits pois
Fèves de soja
Cive
Brocolis
Choux de Bruxelles
Choux
Pois chiches
Ciboulette
Maïs
Courgettes
Concombre
Aubergines
Poivrons verts
Chou frisé
Olives
Patates douces
Epinards
FruitsPomme
Avocat
Mûres
Cerises
Dattes
Figues
Raisin
Mangue
Pêche
Pamplemousse
Raisins secs
Prunes
Pastèque
Banane
Myrtilles
Melon
Kiwis
Citron
Ciron vert
Orange
Framboises
Fraises
Viandes, poissons et dérivésChorizo
Saucisse
Toute viande rouge/ blanche, ou poissons sans ingrédients ajoutés
Céréales, pain, féculents, fruits secsProduits à base de blé : biscuits, gâteaux, madeleines, pain et pâtes
Seigle
Semoule
Pains sans gluten (maïs, riz, levain)
Amandes
Riz
Pommes de terre
Produits dérivés du maïs
Graines de courge, pavot, sésame et tournesol

Colon irritable traitement : médicaments et suppléments

En parallèle, certains médicaments peuvent soulager les symptômes du côlon irritable, tels que :

  • Relaxants musculaires contre les coliques
  • Traitements antidiarrhéiques
  • Laxatifs
  • Antibiotiques, en cas d’infections intestinales
  • Régulateurs de l’humeur
Pratiquer une activité physique régulière peut soulager les symptômes du colon irritable. (Source : Dolgachov: 32337262/ 123rf.com)

Colon irritable traitement : les probiotiques, une solution prometteuse

Les probiotiques sont des suppléments qui comblent l’organisme de “bonnes” bactéries intestinales – similaires à celles de notre microbiote. Les probiotiques sont des alliés pour réguler les symptômes du côlon irritable, car une flore intestinale saine est une étape clé (21, 22).

D’après les récentes études, misez sur les souches de probiotiques Lactobacillus, Bifidobacterium et Saccharomyces cerevisiae, avec 100 à 100 milliards d’UFC (unités formant des colonies) (23).


En conclusion

Le côlon irritable est un syndrome qui a un impact notoire sur le quotidien, la qualité de vie en général, et le confort intestinal. De cause des plus disparates et individuelles, le SCI peut être du à des troubles physiologiques, ou psychiques.

Ainsi, de multiples essais se sont penchés sur les moyens de soulager le syndrome du colon irritable. Les plus réputés pour leur efficacité s’avèrent les bonnes habitudes alimentaires, et le régime FODMAP. Enfin, la prise de probiotiques est une option prometteuse, qui garantit une flore intestinale équilibrée à long terme – garante de confort et qualité de vie optimale.

Est-ce que ce guide sur le “colon irritable traitement et solutions” a répondu à vos questions ? N’hésitez pas à donner votre opinion en commentaire. Enfin, partagez l’article sur les réseaux pour informer vos amis, merci !

(Source de l’image principale : Mironova: 132511886/ 123rf.com)

Références(23)

  1. Mearin F, Montoro MA. Síndrome de intestino irritable. AegastroEs n.d.
  2. Síndrome de colon irritable: número de casos 2011-2016 [Internet]. Statista.com.
  3. Personal de Mayo Clinic. Irritable bowel syndrome [Internet]. Mayoclinic.org.
  4. Talley NJ, Zinsmeister AR, Van Dyke C, Melton LJ 3rd. Epidemiology of colonic symptoms and the irritable bowel syndrome. Gastroenterology 1991;101:927–34.
  5. Jones R, Lydeard S. Irritable bowel syndrome in the general population. BMJ. 1992;304(6819):87–90.
  6. Whorwell PJ, McCallum M, Creed FH, Roberts CT. Non-colonic features of irritable bowel syndrome. Gut. 1986;27(1):37–40.
  7. Maxton DG, Morris J, Whorwell PJ. More accurate diagnosis of irritable bowel syndrome by the use of “non-colonic” symptomatology. Gut 1991;32:784–6.
  8. Spiller R, Garsed K. Postinfectious irritable bowel syndrome. Gastroenterology 2009;136:1979–88.
  9. Thabane M, Kottachchi DT, Marshall JK. Systematic review and meta-analysis: The incidence and prognosis of post-infectious irritable bowel syndrome: SYSTEMATIC REVIEW: POST-INFECTIOUS IBS. Aliment Pharmacol Ther. 2007;26(4):535–44.
  10. Taché Y, Martinez V, Wang L, Million M. CRF1 receptor signaling pathways are involved in stress-related alterations of colonic function and viscerosensitivity: implications for irritable bowel syndrome. Br J Pharmacol 2004;141:1321–30.
  11. O’Mahony SM, Marchesi JR, Scully P, Codling C, Ceolho A-M, Quigley EMM, et al. Early life stress alters behavior, immunity, and microbiota in rats: implications for irritable bowel syndrome and psychiatric illnesses. Biol Psychiatry. 2009;65(3):263–7.
  12. Kiank C, Taché Y, Larauche M. Stress-related modulation of inflammation in experimental models of bowel disease and post-infectious irritable bowel syndrome: role of corticotropin-releasing factor receptors. Brain Behav Immun 2010;24:41–8.
  13. Mudyanadzo TA, Hauzaree C, Yerokhina O, Architha NN, Ashqar HM. Irritable bowel syndrome and depression: A shared pathogenesis. Cureus 2018;10:e3178.
  14. Whitehead WE, Palsson O, Jones KR. Systematic review of the comorbidity of irritable bowel syndrome with other disorders: what are the causes and implications? Gastroenterology 2002;122:1140–56.
  15. Chang L. The association of irritable bowel syndrome and fibromyalgia. UncEdu n.d.
  16. What is chronic fatigue syndrome and how is it related to irritable bowel syndrome (IBS)? WebmdCom n.d.
  17. Mobilio N, Iovino P, Bruno V, Catapano S. Severity of irritable bowel syndrome in patients with temporomandibular disorders: A case-control study. J Clin Exp Dent 2019;11:e802–6.
  18. Choung RS, Herrick LM, Locke GR 3rd, Zinsmeister AR, Talley NJ. Irritable bowel syndrome and chronic pelvic pain: a population-based study. J Clin Gastroenterol 2010;44:696–701.
  19. Mitchell H, Porter J, Gibson PR, Barrett J, Garg M. Review article: implementation of a diet low in FODMAPs for patients with irritable bowel syndrome-directions for future research. Aliment Pharmacol Ther 2019;49:124–39.
  20. Tuck CJ, Reed DE, Muir JG, Vanner SJ. Implementation of the low FODMAP diet in functional gastrointestinal symptoms: A real-world experience. Neurogastroenterol Motil 2020;32:e13730.
  21. Irritable Bowel Syndrome Treatment. HopkinsmedicineOrg n.d.
  22. Dinan TG, Cryan JF. The microbiome-gut-brain axis in health and disease. Gastroenterol Clin North Am 2017;46:77–89.
  23. Dale HF, Rasmussen SH, Asiller ÖÖ, Lied GA. Probiotics in irritable bowel syndrome: An up-to-date systematic review. Nutrients. 2019 Sep 1 ;11(9).
Précédent Causes constipation et solutions pour un meilleur transit Suivant Manque de vitamine D : facteurs à risques et meilleurs traitements
Article scientifique
Mearin F, Montoro MA. Síndrome de intestino irritable. AegastroEs n.d.
Aller à la source
Site web officiel
Síndrome de colon irritable: número de casos 2011-2016 [Internet]. Statista.com.
Aller à la source
Site web officiel
Personal de Mayo Clinic. Irritable bowel syndrome [Internet]. Mayoclinic.org.
Aller à la source
Site web officiel
Talley NJ, Zinsmeister AR, Van Dyke C, Melton LJ 3rd. Epidemiology of colonic symptoms and the irritable bowel syndrome. Gastroenterology 1991;101:927–34.
Aller à la source
Expérimentation humaine
Jones R, Lydeard S. Irritable bowel syndrome in the general population. BMJ. 1992;304(6819):87–90.
Aller à la source
Expérimentation humaine
Whorwell PJ, McCallum M, Creed FH, Roberts CT. Non-colonic features of irritable bowel syndrome. Gut. 1986;27(1):37–40.
Aller à la source
Expérimentation humaine
Maxton DG, Morris J, Whorwell PJ. More accurate diagnosis of irritable bowel syndrome by the use of “non-colonic” symptomatology. Gut 1991;32:784–6.
Aller à la source
Article scientifique
Spiller R, Garsed K. Postinfectious irritable bowel syndrome. Gastroenterology 2009;136:1979–88.
Aller à la source
Article scientifique
Thabane M, Kottachchi DT, Marshall JK. Systematic review and meta-analysis: The incidence and prognosis of post-infectious irritable bowel syndrome: SYSTEMATIC REVIEW: POST-INFECTIOUS IBS. Aliment Pharmacol Ther. 2007;26(4):535–44.
Aller à la source
Article scientifique
Taché Y, Martinez V, Wang L, Million M. CRF1 receptor signaling pathways are involved in stress-related alterations of colonic function and viscerosensitivity: implications for irritable bowel syndrome. Br J Pharmacol 2004;141:1321–30.
Aller à la source
Estudio en ratas
O’Mahony SM, Marchesi JR, Scully P, Codling C, Ceolho A-M, Quigley EMM, et al. Early life stress alters behavior, immunity, and microbiota in rats: implications for irritable bowel syndrome and psychiatric illnesses. Biol Psychiatry. 2009;65(3):263–7.
Aller à la source
Article scientifique
Kiank C, Taché Y, Larauche M. Stress-related modulation of inflammation in experimental models of bowel disease and post-infectious irritable bowel syndrome: role of corticotropin-releasing factor receptors. Brain Behav Immun 2010;24:41–8.
Aller à la source
Article scientifique
Mudyanadzo TA, Hauzaree C, Yerokhina O, Architha NN, Ashqar HM. Irritable bowel syndrome and depression: A shared pathogenesis. Cureus 2018;10:e3178.
Aller à la source
Article scientifique
Whitehead WE, Palsson O, Jones KR. Systematic review of the comorbidity of irritable bowel syndrome with other disorders: what are the causes and implications? Gastroenterology 2002;122:1140–56.
Aller à la source
Article scientifique
Chang L. The association of irritable bowel syndrome and fibromyalgia. UncEdu n.d.
Aller à la source
Site web officiel
What is chronic fatigue syndrome and how is it related to irritable bowel syndrome (IBS)? WebmdCom n.d.
Aller à la source
Expérimentation humaine
Mobilio N, Iovino P, Bruno V, Catapano S. Severity of irritable bowel syndrome in patients with temporomandibular disorders: A case-control study. J Clin Exp Dent 2019;11:e802–6.
Aller à la source
Expérimentation humaine
Choung RS, Herrick LM, Locke GR 3rd, Zinsmeister AR, Talley NJ. Irritable bowel syndrome and chronic pelvic pain: a population-based study. J Clin Gastroenterol 2010;44:696–701.
Aller à la source
Article scientifique
Mitchell H, Porter J, Gibson PR, Barrett J, Garg M. Review article: implementation of a diet low in FODMAPs for patients with irritable bowel syndrome-directions for future research. Aliment Pharmacol Ther 2019;49:124–39.
Aller à la source
Expérimentation humaine
Tuck CJ, Reed DE, Muir JG, Vanner SJ. Implementation of the low FODMAP diet in functional gastrointestinal symptoms: A real-world experience. Neurogastroenterol Motil 2020;32:e13730.
Aller à la source
Site web officiel
Irritable Bowel Syndrome Treatment. HopkinsmedicineOrg n.d.
Aller à la source
Article scientifique
Dinan TG, Cryan JF. The microbiome-gut-brain axis in health and disease. Gastroenterol Clin North Am 2017;46:77–89.
Aller à la source
Revue systématique
Dale HF, Rasmussen SH, Asiller ÖÖ, Lied GA. Probiotics in irritable bowel syndrome: An up-to-date systematic review. Nutrients. 2019 Sep 1 ;11(9).
Aller à la source